CASEM du ministère de la Santé : Le plan triennal 2020-2022 en discussion

57
CASEM du ministère de la Santé : Le plan triennal 2020-2022 en discussion

Le ministère de la Santé a tenu le jeudi 8 août 2019 la première session de l’année 2019 de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). La cérémonie d’ouverture a été présidée par la ministre de la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué.

C’est sous le thème « Plan triennal 2020-2022, outil d’opérationnalisation du PNDES 2016-2020 et de la politique sectorielle santé » que s’est tenu ce premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère de la Santé. Ce premier CASEM 2019 est l’occasion de voir l’état de mise en œuvre des recommandations de l’année 2018 et de travailler sur le contenu du plan triennal qui sera « une boussole pour nous pour terminer le PNDES en cours et pour orienter la politique sectorielle en matière de définition des objectifs prioritaires. », a précisé la ministre la Santé, Pr Léonie Claudine Lougué. C’est aussi l’occasion de parler du financement des investissements pour la mise en œuvre de la politique sectorielle.


Et pour cela, le ministère peut compter sur les partenaires techniques et financiers qui l’accompagnent. Le chef de file des partenaires techniques et financiers (PTF), Christophe Rockmare, a en effet réitéré l’engagement de l’ensemble des PTF à accompagner le ministère de la Santé dans la mise en œuvre de son plan triennal 2010-2022. Cet accompagnement est pluriforme, à en croire M. Rockmare. Il s’agira de travailler avec le ministère pour utiliser au mieux les ressources et cibler au mieux les populations pour qu’elles bénéficient des actions du ministère. En outre, les PTF apporteront également un accompagnement technique au ministère. « On va travailler financièrement à appuyer le plan, mais aussi techniquement à accompagner les activités pour que tous ensemble on puisse atteindre les objectifs. »


A en croire la ministre de la Santé, l’un des grands défis de son département est le « renforcement du dialogue social et la cohésion dans la mise en œuvre des actions planifiées pour garantir un meilleur état de santé à la population. » Et c’est à cela que répondent le Cadre sectoriel de dialogue et le CASEM qui permettent à l’ensemble des acteurs de travailler pour produire des résultats tangibles pour le système de santé. Et ce, malgré le contexte sécuritaire difficile que vit le pays ponctué de mouvements sociaux au ministère et qui pourront plomber un tant soit peu les ambitions pour l’année 2019.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici