Cartes bancaires GIM-UEMOA : les avantages du système présentés à des journalistes burkinabè

38

Cartes bancaires GIM-UEMOA : les avantages du système présentés à des journalistes burkinabè

La Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BECEAO) a initié, depuis 1999 une réforme des systèmes de paiement dans l’espace UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine) dont l’un des objectifs majeurs est de promouvoir l’utilisation de moyens de paiement scripturaux. Cette réforme s’est traduite, entre autres, par la mise en place d’un système monétique interbancaire régional porté par le secteur bancaire. Ainsi, en février 2003, le Groupement interbancaire monétique de l’UEMOA (GIM-UEMOA) est créé.

Une année plus tard, avec l’accord de siège signé avec le gouvernement du Sénégal, il devient « organisme international », avec pour mission principale d’inciter les populations de l’espace UEMOA à utiliser la carte bancaire comme un instrument de paiement.
« Ce chantier qui vise à faire de l’Union un espace unifié dans le domaine des paiements électroniques s’est justifié par le constat de la prédominance de l’utilisation des espèces, de l’inefficacité des systèmes monétiques privatifs », a expliqué Blaise Ahouantchédé, le directeur général de GIM-UEMOA.

Cartes bancaires GIM-UEMOA : les avantages du système présentés à des journalistes burkinabèAprès Cotonou (Bénin), Bamako (Mali), Dakar (Sénégal) et Abidjan (Côte d’Ivoire) en 2017, puis Niamey (Niger) en 2018, les responsables de GIM-UOMOA ont mis le cap sur Ouagadougou, le 11 juin 2018. Là, une demi-journée durant, Blaise Ahouantchédé et ses collaborateurs ont pu « vendre » à la trentaine de journalistes participant à la rencontre, leur « produit ».
« Nous sommes très heureux d’être au Burkina, où l’idée c’est de sensibiliser les citoyens, les consommateurs sur une meilleure connaissance des moyens de paiement qu’ils ont dans leurs mains, à savoir les cartes bancaires GIM-UEMOA.

Grâce au GIM qui est un organisme central qui a interconnecté l’ensemble des banques, la possibilité est désormais donnée aux consommateurs, aux citoyens du Burkinabè qui sont détenteurs de la carte de pouvoir faire des transactions partout sur les réseaux, les guichets, au niveau des TPE, de toutes les banques de l’espace burkinabè mais également de l’espace UEMOA », a précisé M Ahouantchédé.

Puis, il a insisté sur la nécessité de laisser le cash au niveau des banques et d’utiliser ces moyens de paiement. Car, soutient-il, « le défi que nous comptons tous relever avec le soutien de la banque centrale, c’est le défi de l’inclusion financière, de la bancarisation ».

Cartes bancaires GIM-UEMOA : les avantages du système présentés à des journalistes burkinabè
photo de famillle

Pour réussir ce défi, la presse est un allié de premier rang, en tant que relai de l’information auprès des populations. « Nous mettons tout en œuvre pour garantir la qualité des services, la sécurité parce que nous sommes le gendarme de toutes ces questions et nous veillons à ce que les citoyens qui laissent leur argent au niveau de la banque puissent utiliser leur carte un peu partout dans la zone UEMOA », a-t-il assuré.

De sa création en 2003 à fin 2017, le GIM-UEMOA a vu son réseau passer de 48 à 126 banques et institutions financières assurant les transactions monétiques pour plus de cinq millions de porteurs de cartes répertoriées dans les huit Etats de l’UEMOA.
Sur les 15 banques existantes au Burkina, 12 sont interconnectés au réseau GIM-UEMOA. Les deux banques nouvellement créées que sont la Banque Wend-kuni et la Banque agricole du Burkina viennent d’être agréées lors du dernier conseil d’administration.

GIM-UEMOA, c’est une carte bancaire qui facilite le quotidien du consommateur en lui permettant de gagner en temps et de réaliser des économies. Mieux, elle accroit le taux de bancarisation et la consommation des produits bancaires, réduit la circulation de la monnaie fiduciaire, modernise les moyens de paiement. Toute opération réalisée avec la carte GIM-UEMOA ne peut coûter plus de 500 francs CFA au consommateur.

Cartes bancaires GIM-UEMOA : les avantages du système présentés à des journalistes burkinabè
quelques participants

« La valeur ajoutée, c’est la possibilité qui vous est offerte de pouvoir utiliser cette carte dans le réseau de votre banque mais également dans tout le réseau interconnecté de la centaine de banques dans la zone UEMOA, mais auprès de 7000 points de services où vous pouvez utiliser. C’est unique au monde.

Aujourd’hui, avec les mêmes conditions, une tarification maximum de 500 F qu’on peut vous prélever si vous utilisez votre carte sur les distributeurs qui sont interconnectés dans le GIM dans la zone UEMOA », a confié le directeur général de GIM-UEMOA.

En 2009, la Banque centrale a décidé de renforcer son implication dans la conduite du projet en souscrivant au capital du GIM-UEMOA et en devenant par la même occasion, l’actionnaire majoritaire du groupement avec 52,7% du capital qui a été porté à 9 732 780 000 F CFA. Cette participation majoritaire devrait permettre d’atteindre l’un des objectifs du projet monétique initié par la BECEAO visant la promotion de l’accès des populations de l’UEMOA aux instruments de paiement électronique.

Fort de ses acquis et de ses quinze ans d’expérience dans l’intégration monétique entre ses membres, le GIM-UEMOA entend poursuivre sa mission en facilitant l’accès des populations aux services financiers et bancaires.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Lefaso.net