Can /Egypte 2019 : les Fennecs rois d’Afrique pour les deux prochaines années

88
Can /Egypte 2019 : les Fennecs rois d’Afrique pour les deux prochaines années

Le 27 juin 2019, l’Algérie avait battu le Sénégal 1-0 au stade du 30 juin du Caire, dans le cadre des matches du groupe C. Youcef Belaili marquait à la 49e minute pour donner aux Fennecs leur deuxième victoire du tournoi. Le 19 juillet 2019, les deux équipes se retrouvaient au stade international du Caire pour se disputer le titre continental. L’Algérie pour inscrire son nom dans le palmarès de la compétition pour la 2e fois et le Sénégal pour la 1ère fois après l’échec de 2002 de la bande à El Hadji Diouf.

Il ne fallait pas être en retard pour assister au début de la finale de la 32ème édition de la CAN entre les Lions de la Téranga du Sénégal et les Fennecs d’Algérie. En effet, dès la première attaque à la 2e minute, l’attaquant l’algérien Baghdad Bounedjah voit son tir dévié par Salif Sané qui remplaçait pour l’occasion Kalilou Coulibaly suspendu et le ballon prendre une trajectoire qui trompait le portier sénégalais Alfred Gomis.

Les hostilités étaient ainsi lancées avec une entame de match idéale pour les hommes de Belmadi (coach algérien). Conscients de leur retard, les Lions allaient se ruer à l’attaque. Ainsi, à la 37e mn, Mbaye Niang décroche une frappe qui tutoie les buts du dernier rempart algérien. La rencontre devenait tendue avec 14 fautes sanctionnées par l’arbitre camerounais Alioum Alioum dans la 1ère période.

Toujours dominateurs, les Sénégalais par Sadio Mané, Idrissa Gueye, Sabaly se montrent dangereux sans pouvoir battre Rais M’Bolhi qui enrayent les nombreuses tentatives. A la 60e minute, sur une de leurs incursions dans la défense algérienne, l’arbitre siffle une faute de main. Le sifflet camerounais est appelé par ses assistants vidéo à révisionner l’action. Il décide d’annuler le penalty, estimant que Guedioura n’a fait aucun geste et a gardé son bras le long du corps. Les entrées en jeu de Krépin Diatta (59e), M’Baye Diagne (75e) et Keïta Baldé (85e) pour soutenir leurs partenaires à revenir à la marque seront vains.

Calculatrice, organisée et très tactique, la défense algérienne plie, mais ne rompt pas et empêche le Sénégal de concrétiser sa domination jusqu’au coup de sifflet final. Ainsi, après avoir gagné le trophée sur ses installations en 1990, l’Algérie par cette victoire s’installe sur le trône de l’Afrique pour les deux prochaines années. Le Sénégal finaliste malheureux avec cette seconde défaite poursuivra sa quête d’un premier titre de champion d’Afrique dans deux ans.

Juste Ephrem ZIO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici