Campagne Fasotoilettes : Les « princes » de Liptougou donnent le bel exemple

37

Campagne  Fasotoilettes : Les « princes » de Liptougou donnent le bel exemple

Avec un taux d’accessibilité estimé à seulement 5% de la population, soit un habitant sur 20, l’assainissement dans la commune de Liptougou, localité située à environ 80 km de Bogandé, chef-lieu de la province de la Gnagna, semble très préoccupante. Et cela, malgré les nombreux efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires, en vue d’améliorer les habitudes en matière d’hygiène et d’assainissement. En effet, selon les chiffres officiels du Burkina, 1400 tonnes d’excréments humains sont rejetés par jour dans la nature.

Campagne  Fasotoilettes : Les « princes » de Liptougou donnent le bel exemple
La population semble avoir prêté une oreille attentive à cet appel à la solidarité

Face à ce constat peu reluisant, qui se révèle d’ailleurs à l’échelle nationale, la campagne Fasotoilettes a été mise en place pour motiver les citoyens burkinabè disposant déjà de toilettes, à s’engager à construire des latrines pour leurs proches qui ne peuvent pas se les offrir. Dans la province de la Gnagna, où la campagne couvre les 6 communes d’intervention du projet Saniest ( Manni, Thion, Bilangan, Coalla, Liptougou et Piéla) , la population semble avoir prêté une oreille attentive à cet appel à la solidarité , lancé à Liptougou (Liptougoutoilettes).

30 latrines et 7 sacs de ciment

Campagne  Fasotoilettes : Les « princes » de Liptougou donnent le bel exemple
Firmin Hilaire Dongobada, chef des opérations IRC au Burkina Faso

Au cours de cette journée communale de solidarité pour l’accès aux toilettes à Liptougou, 15 « princes » (nom donné aux habitants de Liptougou) se sont engagés à construire 30 latrines pour les personnes les plus démunies. Aussi, 7 sacs de ciments ont été offerts pour appuyer quelques habitants dans la construction de leurs latrines.

« C’est un bel exemple qui sera reproduit dans d’autres communes et nous allons inviter d’autres projets à s’inspirer de cette initiative afin que nous puissions atteindre tous ceux qui peuvent s’engager dans la solidarité » a noté Firmin Hilaire Dongobada, chef des opérations IRC au Burkina Faso. Pour lui, il est temps pour chaque Burkinabè de se doter d’un ouvrage d’assainissement. « On peut le faire sans attendre que ce soit l’Etat ou les bailleurs qui le fassent et c’est en cela que nous invitons les populations à se départir de cet attentisme vis-à-vis des aides et de pouvoir s’engager » a-t-il soutenu.

Campagne  Fasotoilettes : Les « princes » de Liptougou donnent le bel exemple
Le maire de la commune, Tibandiba Sougli

Le maire de la commune, Tibandiba Sougli ne dira pas le contraire, lui qui s’est engagé à offrir 5 latrines. Qualifiant ce geste à la fois d’un engagement personnel et de celui du conseil municipal, il a convié les différents acteurs de la commune à s’engager afin que chaque ménage puisse être doté d’une latrine car dit –il : « Il n’y a rien de tel à aider son voisin à se doter d’une latrine car si votre maison est propre et ce n’est pas le cas chez lui, c’est comme si rien est fait ».

Emmanuel Sougli, technicien communal eau et assainissement à la mairie de Liptougou fait partie des « princes » qui ont laissé parler leur cœur en ce jour de solidarité. « J’ai offert deux latrines. C’est une nécessité pour nous en tant que responsable et ce geste invite la population à être solidaire en matière d’assainissement » a-t-il signifié. Après Liptougou, la campagne s’étendra dans les 5 autres communes que compte la province de la Gnagna.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net