Campagne d’établissement des CNIB : Le Directeur général de l’ONI chez le Dima de Boussouma

39

Le Directeur général de l’Office National d’Identification (ONI), Aristide Béré a rendu ce mercredi 13 novembre 2019.une visite de courtoisie au Dima Sigri de Boussouma dans le cadre de la campagne d’établissement et de renouvellement des Cartes Nationales d’Identité Burkinabè (CNIB). 

« Nous sommes venus demander l’accompagnement et les bénédictions de sa majesté pour toute l’équipe de l’ONI », a déclaré Aristide Béré. La deuxième symbolique est de féliciter le nouveau Dima pour son intronisation.

Revenant sur la première raison de la visite, il s’agit de requérir l’adhésion des leaders d’opinion pour mener à bien la campagne d’établissement et de renouvellement des CNIB  dans les 45 provinces du Burkina.

En plus de cela, s’ajoutent deux autres raisons majeures que sont la situation sécuritaire et l’approche des échéances électorales. Sur la première, le directeur général de l’ONI estime que c’est très important de se munir d’une carte d’identification, surtout en ces temps d’instabilité sécuritaire. Une raison qui semble visiblement convaincre le Dima Sigri.

Des raisons électorales

Sur le second aspect de cette campagne, il s’agit de préparer les prochaines échéances électorales.  Le passeport et la CNIB sont des documents de vote pour les élections à venir. Et afin de permettre à tous les Burkinabè de jouir de tous leurs droits, l’ONI a entrepris l’établissement et le renouvellement de plus de 3 millions de CNIB.

« Nous avons défini un mode opératoire qui tient compte de la taille de la population et  du nombre de cartes d’identité qui expirent par localité. De là, un certain nombre de jours a été dédié à chaque commune et nous nous déploierons au fur et à mesure. Le bilan est satisfaisant. Rien qu’à la date du 9 septembre passé, nous avons franchi le cap de 1.050.000 cartes d’identité. D’ici la fin de l’année, nous espérons toucher au moins 1.500.000 cartes d’identité produites »

Aristide Béré

Pour la région du Centre-Nord, la période de la campagne s’étend du 15 novembre au 5 décembre 2019. Il faut noter que le coût de la carte reste à 2.500 francs CFA. Et pour mener à bien cette campagne, plus deux cents policiers ont été mobilisés pour s’ajouter à l’effectif de l’ONI.

Cependant, le directeur a déploré des cas de fraude qui ralentissent souvent le processus. En termes de chiffres, Aristide Béré parle de plus 6 000 cas. Également comme dispositif majeur à noter, il a signalé que l’ONI fonctionne actuellement 24h/24.

Basile SAMA

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici