Campagne cotonnière : Le DG de la SOFITEX a échangé avec les producteurs de coton des régions

113

Campagne cotonnière : Le DG de la SOFITEX  a échangé avec les producteurs de coton des régions

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des fora initiés par la Société burkinabè de Fibres Textiles (SOFITEX). En effet, le lundi 15 mai dernier, le DG a rencontré les cotonculteurs de trois villages dans la zone cotonnière de Houndé à savoir les villages de Popoye, de Didyo et de Voho. Selon lui, cette rencontre est la seule occasion pour les responsables de la SOFITEX et les producteurs de coton de se rencontrer pour faire le bilan de la campagne cotonnière écoulée et de pouvoir échanger sur un certain nombre de leurs préoccupations afin que la campagne à venir soit bonne. « Ils ont fait globalement 2000 tonnes de coton graine dans cette zone, ce qui est appréciable » ; a-t-il dit.

Toute chose qui réjouit le DG et l’amène à féliciter ces producteurs de coton compte tenu de leur niveau de performance atteint. Et ces derniers de prendre l’engagement au titre de la prochaine campagne, d’aller au-delà de cette quantité de coton qui a été récoltée.

Au cours de cette rencontre, les échanges ont été très fructueux.Ce qui a permis d’enregistrer un certain nombre de préoccupations des cotonculteurs. Des préoccupations qui se résument pour l’essentiel à l’amélioration des enlèvements de coton et à l’accélération des payements de coton.

A cet effet, des réponses d’éclaircissement ont été apportées.
Campagne cotonnière : Le DG de la SOFITEX  a échangé avec les producteurs de coton des régionsSelon le DG, « les payements ne peuvent se faire que lorsque le coton a été pesé, acheminé donc à l’usine et que les producteurs introduisent la demande de payement ». Toutefois, il a tenu à les rassurer que la SOFITEX œuvre afin d’apporter un tant soit peu des solutions à ces différentes préoccupations posées.

Cette rencontre a été aussi le lieu de planter le décor pour la campagne à venir, notamment le prix d’achat du coton graine qui par rapport donc à celui de l’année dernière connaît une augmentation de 10frs. Aussi, les prix des intrants et des semences sont restés les mêmes. A en croire le DG, tous les moyens sont mis à la disposition des producteurs qui doivent maintenant travailler pour avoir de bons rendements et pouvoir donc capter le maximum de revenus. « Ici, ils sont à 930kg à l’hectare. S’ils pouvaient aller à 1 tonne 200, ce serait très bien et très bénéfique pour eux » ; a-t-il laissé entendre.

Ces producteurs ont été outillés sur les bonnes pratiques pour entretenir un champ de coton, sur l’utilisation de l’engrais et sur le traitement phytosanitaire pour leur permettre d’assurer une bonne récolte cotonnière.

Toutefois, ces derniers souhaitent avoir des sessions de formation complémentaire. « Le forum s’est bien déroulé ici et nous avons senti des producteurs engagés, des producteurs qui sont déterminés à aller à l’assaut de leurs champs pour la culture du coton conventionnel » ; a martelé Wilfried Yaméogo, DG de la SOFITEX.
Ousmane Sié, chef de région cotonnière de Houndé apprécie ce forum qui est le bienvenu. Néanmoins, il lance un appel pour les campagnes à venir. « Nous souhaitons qu’ils nous fassent toujours des demandes partielles pour rentrer en possession de notre argent ».

Tiéfora, le meilleur de la région cotonnière de Banfora

Campagne cotonnière : Le DG de la SOFITEX  a échangé avec les producteurs de coton des régionsAprès la région cotonnière de Houndé, cap est mis sur la région cotonnière de Banfora, plus précisément à Kankounadeni (département de Tiéfora). La délégation conjointe, constituée de l’équipe de la SOFITEX et de celle de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPCB) s’est rendue le mardi 16 mai dans cette région pour féliciter les producteurs qui selon le DG de la SOFITEX ont fait une très bonne performance au titre de la campagne écoulée.

Mais avant, la délégation a jugé nécessaire de faire escale à Toussiana pour rencontrer les producteurs de cette localité avant de continuer à Kankounadeni. Une occasion aussi pour féliciter ces derniers et les encourager pour la campagne cotonnière 2017-2018.

A Kankounadeni, les premiers responsables en charge de la filière coton ont été accueillis au rythme du son de balafon. Une façon pour la population de souhaiter la bienvenue à leurs hôtes. Le DG a tenu à saluer cet accueil chaleureux réservé à leur endroit.

Au titre du bilan de la campagne écoulée, il ressort que le département de Tiefora est le premier dans la région cotonnière de Banfora. « Nous les avons félicités pour cette performance par ce qu’ils ont effectivement réalisé 12 000 tonnes de coton graine au titre de la campagne cotonnière 2016-2017 » ; a noté le DG de la SOFITEX.
Au cours des échanges, plusieurs préoccupations ont été soulevées notamment sur les conditions de travail des producteurs, mais aussi sur les meilleures pratiques afin d’améliorer les rendements des cotonculteurs et d’avoir de meilleures qualités de coton.

« Pour la prochaine campagne, nous avons également indiqué les éléments qui campent le décor, notamment le prix d’achat du coton graine qui est fixé à 245 francs donc 10fr de plus comparativement à la campagne précédente » ; a dit Wilfried Yaméogo.

Avant de poursuivre : « Les moyens seront mis pour acheter les appareils de traitement, pour acheter les produits de traitement appropriés et nous leur avons demandé de s’engager dans la prochaine campagne cotonnière et de faire de la protection phytosanitaire du coton un des éléments forts de la campagne 2017-2018 parce que les ambitions de la SOFITEX sont de pouvoir récolter 650 000 tonnes de coton graine dans la zone SOFITEX et eux, ils doivent contribuer à hauteur de 32 000 tonnes et ils ont pris l’engagement d’aller vers cet objectif » ; a-t-il conclu.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Lefaso.net