Caisse des dépôts et de consignations : Le Premier ministre rassure les acteurs  

154

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a rencontré les différents acteurs entrant dans la mise en place de la caisse de dépôts et de consignation, ce vendredi 21 avril 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à aplanir les différentes inquiétudes concernant la mise en place de cette future institution financière publique.

La caisse des dépôts et de consignations (CDC) aura pour mission de collecter et de mobiliser des ressources financières endogènes, en vue de financer des projets structurants, notamment dans les domaines des infrastructures économiques et sociales.

Ainsi, cette caisse vise également à mobiliser dans des conditions sécurisées l’épargne domestique pour répondre aux besoins de financement de long terme des infrastructures du pays comme l’énergie, la santé, l’habitat, l’éducation, l’économie numérique et les équipements des collectivités locales.

Pour la mise en place de cette institution financière le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba,  a rencontré les différents acteurs pour lever toute équivoque. Il a tenu à rassurer  banquiers, travailleurs et notaires, sur les options qui ont été prises pour la création de cette caisse des dépôts et de consignations.

« Nous avons largement échangé sur les principales préoccupations pour que la mise en place de cette institution de développement soit consensuelle », a-t-il fait savoir. Il a rappelé que la caisse a pour vocation de centraliser l’épargne à long terme et financer des projets structurants de développement.

Caisse des dépôts et de consignations : Le Premier ministre rassure les acteurs  
Paul Kaba Thiéba, Premier ministre

C’est un instrument complémentaire qui va venir enrichir le paysage bancaire au Burkina Faso aux côtés des banques commerciales, a-t-il fait comprendre. Il faut noter que la future caisse sera dotée des avoirs des différentes structures publiques, notamment la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO), la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la Caisse nationale d’épargne (CNE) qui sont actuellement logées dans les banques commerciales.

Pour Cheick Travaly, représentant des institutions financières, « nos préoccupations tournaient autour de la gouvernance et de la modalité de financement de la caisse de dépôt et de consignation« . «Nous avons appris que la caisse sera financée par les ressources des institutions comme la CNSS, SONAPOST et la CARFO et comme ces dépôts sont aujourd’hui au niveau des systèmes bancaires, il va de soi que nous soyons inquiets quant à la liquidité et la stabilité du système bancaire ».

Il ajoute que sur ces questions, le Premier ministre les a rassurés que ce n’est pas la totalité des avoirs qui seront pris sur le système bancaire pour la caisse, mais plutôt une partie.  «Nous adhérons pleinement au projet, nous le soutenons et nous souhaiterons l’accompagner », a-t-il… lire la suite. 

Burkina24.com