Burkina : un dépôt d’armes attaqué à Yimdi à l’ouest de Ouagadougou

283

Le dépôt d’armes de Yimdi, situé à la sortie ouest de Ouagadougou, a été attaqué très tôt vendredi, vers 4 heures du matin, par des anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle, aujourd’hui dissous.

Le dépôt d’armes a été pris d’assaut par une vingtaine d’hommes, selon un communiqué de l’armée burkinabè, qui attribue l’attaque à d’anciens éléments du Régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Une source sécuritaire, contactée par l’envoyé spécial de Jeune Afrique à Ouagadougou, confirme que les assaillants étaient vêtus de treillis léopard, anciennes tenues du Régiment de sécurité présidentielle, aujourd’hui dissous, et, selon l’AFP, un membre du RSP a été reconnu.

L’attaque n’a pas fait de victimes mais un blessé est à déplorer. « Ils ont pu ramasser des armes et des munitions et partir avec », a assuré à l’AFP une source au sein de l’armée burkinabè s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Les investigations vont se poursuivre

« Ils étaient une vingtaine. Ils ont ligoté certains des hommes qui étaient sur place avant de mener l’opération. Pour l’instant on compte un blessé parmi les soldats qui assurent la garde de la soute. On a pu identifier quelques uns d’entre eux et nous poursuivons les investigations », a confié une autre source militaire.

« Le site est sous contrôle des Forces armées nationales et le dispositif de surveillance a été renforcé », conclut le communiqué. Le porte-parole du gouvernement, Rémi Dandjin, a confirmé l’assaut, sans donner de précisions.

Jeune Afrique