Burkina : ONATEL offre la 4G+

234

L’ONATEL a lancé la 4G+ ce mardi 26 mars 2019 à Ouagadougou et devrait être opérationnelle au niveau de 35 localités dont 9 chefs-lieux de régions sur les 13 que compte le Burkina Faso.

L’ONATEL a entrepris la démarche de l’acquisition de la licence technologiquement neutre. Une acquisition qui lui permet de lancer ce mardi 26 mars 2019 la 4G+ ADVENCES afin d’offrir de meilleure expérience client en matière de haut débit.

« Nous offrons de meilleures technologies avec de déploiement de fonctionnalités  de dernière génération avec un débit de 250Mnits /s atténuant par l’ensemble des stations de bases que nous avons mises en place et qui permettront à l’ensemble des clients de bénéficier du meilleur de la technologie de 4e génération », explique  Abdoulaye Bassolet directeur réseau ONATEL.

Plus évoluée que la 3 G+, la 4 G+ offre un très haut débit et va au-delà des obligations du cahier des charges en termes de couverture.

« Une nouvelle expérience de l’Internet »

Pour Adja Fatimata Ouattara/ Sanon, ministre du développement de l’économie numérique et des Postes, l’Etat attend des téléphones mobiles une bonne couverture.

 « A partir de maintenant, c’est une nouvelle expérience de l’Internet mobile qui est offerte aux consommateurs burkinabè, pour permettre aux étudiants d’avoir l’Internet rapide pour faciliter leur éducation, pour compléter leur apprentissage, et tous les startups qui ont besoin de l’Internet pour offrir des services à valeur ajoutés », a-t-elle commenté.

Le chèque symbolique

35 localités dont 9 chefs-lieux de régions sur les 13 bénéficieront de la 4G+ de l’Onatel au Burkina Faso et les 4 chefs-lieux de régions restants d’ici fin 2019.

Pour bénéficier de cette connexion de haut  débit, les clients doivent se trouver dans une zone couverte par la 4 G, avoir un smartphone compatible à la 4 G configuré en mode automatique 2G/3G/4G.Avoir une carte SIM appropriée (composer *200*12# puis Ok).

Sidi Mohamed Naimi, Directeur général de l’ONATEL, rassure qu’il n’y a aucun changement tarifaire. «C’est tout simplement la vitesse et la fluidité du trafic qui sont offertes aux clients », assure-t-il.

Pour l’obtention de cette licence, l’ONATEL a déboursé la somme de quatre-vingt milliards de FCFA dont le chèque symbolique a été remis au ministre de l’économie numérique.

Saly OUATTARA

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici