Burkina : l’opposition invite le gouvernement à se pencher sur la qualité des routes après un accident mortel

72

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), principal parti d’opposition au Burkina Faso, a appelé samedi le gouvernement à se pencher « davantage sur les questions de la qualité des routes et de la sécurité routière », après un accident de la route qui a causé 18 morts au sud de Ouagadougou.

Peu après le drame, le gouvernement avait présenté ses condoléances aux familles des disparus et exprimé sa compassion à l’ensemble du peuple burkinabè avant d’inviter les populations à la prudence et au respect du code de la route.

Le mauvais état des chaussées conjugué à la qualité des véhicules ainsi que l’excès de vitesse sont les principales causes des accidents de la route au Burkina Faso.

Selon le ministère de la Santé citant une étude de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), au Burkina Faso, en moyenne, 13 personnes perdent la vie chaque jour sur les routes au Burkina et des centaines d’autres sont blessés.

Face à la situation, le gouvernement avait sommé les transporteurs de « plomber » leurs véhicules et de disposer d’éthylotest dans les gares.

Bayiri.com