Burkina: Levée de sanctions au CDP

27

Le CDP retire ses sanctions contre ses militants pour repartir sur de nouvelles bases comme le veut le président d’honneur du parti Blaise Compaoré.

C’est un rétropédalage après que deux délégations des parties en conflit au sein du parti se sont rendues en Côte d’Ivoire pour rencontrer leur mentor. Les dirigeants actuels ont pris acte de ce qu’il leur a demandé de privilégier le dialogue selon le contenu de trois lettres envoyées à différents responsables.

Le premier Vice-Président du CDP Achille Tapsoba a au cours de la conférence de presse de ce jour déclaré que le président d’honneur, après avoir écouté les délégations de la direction politique nationale et d’autre part, celle des sanctionnés, a invité à rapporter les sanctions dans un esprit de renforcement de la cohésion et de l’unité du parti en vue de relever avec succès les défis électoraux de 2020 pour la conquête du pouvoir d’État. Des militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) dont Léonce Koné, Mahamadi Lamine Kouanda, et Salia Sanou, ont été « exclus » dimanche 22 septembre 2019, à l’issue d’un congrès extraordinaire tenu à Ouagadougou.

Des écrits qui émaneraient de l’ancien président du Faso Blaise Compaoré circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.

L’un des destinataires Léonce Koné a confirmé à radio Oméga avoir reçu
une lettre de Blaise Compaoré dont la rédaction a obtenu copie. « Je vous
informe que j’ai saisi la direction politique du CDP afin de rapporter
les sanctions qui ont été prises contre vous dans les conditions que
l’on sait » indique le Président d’honneur de l’ex parti au pouvoir.  »
J’invite tous les sanctionnés à se tenir prêts pour rejoindre les rangs,
travailler dans la discipline, l’unité et la cohésion pour un CDP
toujours plus fort et plus victorieux » poursuit-il.

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici