Burkina : Le sport pour lutter contre le terrorisme

87

Les attaques terroristes qui endeuillent le Burkina est préoccupante. Dans le souci d’apporter sa contribution dans la lutte contre le fléau, l’association Soyons Solidaires (A2S) organise une coupe inter-établissements, filles et garçons dénommée « coupe de l’excellence ». Elle a décliné son programme d’activités à la presse ce samedi 18 janvier 2020 à Ouagadougou

La 8e édition de la coupe de l’excellence se tiendra du 18 février au 18 avril 2020 et regroupera 18 équipes féminines et 18 équipes masculines des lycées et collèges des villes de Ouagadougou, Ouahigouya, Kongoussi et Ziniaré. Selon le président de l’association, Dimitri Ouédraogo, les matchs de poules n’auront pas lieu dans la ville de Kongoussi. 

« L’année dernière, à Kongoussi, la finale n’était pas simple. A l’arrivée, il y avait l’insécurité. Donc il fallait mobiliser de grands moyens. Ce qui a fait que pour ne pas oublier la ville, on prend les finalistes de l’année dernière qui vont jouer », a-t-il expliqué.

Placée sous le thème, « le sport, un facteur de paix et de cohésion sociale », la 8e édition mettra l’accent sur la lutte contre l’extrémisme violent ainsi que la promotion de la collaboration entre forces de défense et de sécurité et populations. A défaut de tenir les matchs de poules à Kongoussi, une conférence publique sera animée sur le thème principal, en mars 2020, au profit des élèves des lycées et collèges de la province du Bam.

Un budget près de 9 millions de F CFA à boucler…

« Nous allons essayer d’amener les militaires pour expliquer aux populations comment ils entendent la collaboration entre les populations et les FDS. Nous allons apporter des réponses aux arguments des terroristes pour leur dire que, si vous venez nous dire que vous êtes contre l’Occident, alors il ne faut pas utiliser la kalash pour tuer, parce que la kalash est une arme fabriquée par les occidentaux », a expliqué le président de A2S. 

A en croire le responsable de l’association, le premier de chaque catégorie sportive dont celle féminine et masculine aura un trophée et une enveloppe financière. 

Au cours de l’activité, il est prévu une nuit culturelle, un concours de poésie et un don de sang. Le meilleur poète de l’année sera distingué à la nuit culturelle et recevra un prix le jour de la finale qui se tiendra à Ziniaré. 

Le budget de la compétition est estimé à près de 9 millions de francs CFA. Ce budget n’est pas encore bouclé, à en croire les organisateurs. Ils ont appelé les personnes volontaires à soutenir le sport en investissant dans la jeunesse à travers leur activité. 

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici