Burkina : Le projet éco-électrification dynamique expliqué à Ziga

51

Un projet est mis en œuvre au Centre-Nord et au Nord du Burkina. Dénommé projet éco-électrification dynamique, il a été l’objet d’un atelier d’information à Ziga, le 12 novembre 2019.

La rencontre a été organisée par la Société d’Infrastructures Collectives (SINCO) notamment  sur le volet conversion des sites de pompage de l’Office National de l’eau et de l’assainissement (ONEA). 

Le projet, fruit d’un partenariat public privé (ONEA, ABER, SONABEL, SINCO), soutenu par les partenaires techniques et financiers (Union Européenne, AFD), a un coût estimé à  8 milliards 100 millions de FCFA. Il va permettre de réduire la consommation de l’ONEA sur le réseau de la SONABEL et libérer de la puissance pour les autres clients. Cela à travers la construction de sept centrales solaires au siège de l’ONEA ( 113 kWc), à Ouahigouya (113 kWc), à Gourcy  (65 kWc), Léguéma (11 kWc), Boulsa (11 kWc), Bogandé (35 kWc) pour une puissance totale de 2,9 Mw.

La session a connu la participation de l’ensemble des partenaires techniques dont le premier bénéficiaire de ce projet,  l’ONEA, la  Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL) et la compagnie Urbasolar.

A l’occasion,  le coordonnateur de la Société SINCO, Yacouba Sanou a dressé un bilan sur l’évolution de la mise en œuvre de ce projet.

Les participants ont  pu visiter le site de la centrale solaire de la station de ZIGA où sera produite la plus grande puissance d’énergie, 2,7 MWC. Les travaux sont à 98 % de réalisation.

La rencontre s’est achevée sur une note de satisfaction avec le souhait de voir l’ensemble des centrales en marche d’ici  la fin du mois de novembre.

Lancé en  ai 2018, le Projet Eco-électrification dynamique dans les régions du Nord et du Centre nord est mis en œuvre par la Société d’infrastructures collectives (SINCO) et devrait permettre à 100 000 habitants de 63 villages d’avoir accès à l’énergie et à plus de deux millions de personnes d’améliorer leur accès à l’eau potable par l’utilisation des centrales solaires photovoltaïques.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici