Burkina : Le Forum international francophone de l’évaluation referme ses portes sur des résolutions

66

Le Forum international francophone de l’évaluation (FIFE) a refermé ses portes ce vendredi 15 novembre 2019. Plus de 300 personnes venues de 40 pays ont pris des résolutions à l’issue des différents travaux.

La troisième édition du FIFE qui a ouvert ses portes ce 12 novembre 2019, s’est étalée sur 4 jours.  Plus de 300 personnes venues de 40 pays ont mené plusieurs activités à savoir des sessions de formation, des conférences, des expositions et des forums et carrefours thématiques.

Pour Jean Stanislas Ouédraogo, secrétaire général du Réseau burkinabè de suivi et de l’évaluation (REBUSE), « sur les différentes thématiques, il y a eu des conclusions assez pertinentes que nous devons travailler à mettre en œuvre. Il s’agit d’abord de la question de l’institutionnalisation de l’évaluation. On attend par institutionnalisation le fait pour l’autorité publique de prendre des textes nécessaires pour ancrer la pratique de l’évaluation dans nos différents textes».

Outil de bonne gouvernance 

Lors de ce forum, la professionnalisation a été abordée. « Il a été recommandé de mettre en œuvre un certain nombre d’actions pour professionnaliser la pratique évaluative au niveau de l’espace francophone », dit –il.

« L’évaluation au profit de qui et avec quelle valeur ?» est le thème de cette 3eme édition du FIFE.

Alexandre Sankara, représentant du président de l’Assemblée nationale, affirme qu’avec l’évaluation, les parlementaires  passeront du simple contrôle formel de régularités à  des évaluations pour se rassurer que les politiques publiques mises en œuvre par les gouvernants répondent aux aspirations, aux besoins des populations.

Pour lui, les recommandations de ce forum sont une invite à ce que l’évaluation puisse devienne  une culture au Burkina Faso. Car, dit-il, «  l’évaluation est un outil de bonne gouvernance des politiques publiques, un outil de meilleure allocation des ressources, de choix des politiques publiques ».

Il faut noter que la troisième édition du FIFE a ouvert ses portes ce 12 novembre 2019 avec des représentants gouvernementaux et parlementaires, des membres des cours de comptes ou des Bureaux du vérificateur général, des représentants des bailleurs de fonds internationaux, des représentants de la société civile organisés, des experts en évaluation, des représentants de chaque association nationale d’évaluation membre du forum. 

Saly OUATTARA

Burkina24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici