Burkina : Le développement du numérique en réflexion

249

Le ministère du développement de l’économie numérique et des Postes en partenariat avec Keolid, organise la Conférence au Faso sur le numérique (COFAN) du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou. Une activité qui vise à mener les réflexions sur le développement du numérique au Burkina Faso.

La Conférence au Faso sur le numérique (COFAN)  est une innovation du ministère du développement de l’économie numérique et des postes. Keolid, un incubateur privé dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC), est le partenaire de cette édition. Son promoteur, Lassané Ouédraogo, a laissé entendre à la cérémonie de lancement du COFAN que « le numérique représente l’avenir ».

Le secteur des TIC est au cœur de la croissance économique dans bon nombre de pays. Cette conférence se veut un cadre pour stimuler l’intelligence numérique et collaborative au Burkina Faso. Ce qui permettra d’explorer l’impact de la technologie sur la société et du développement de l’économie numérique sous toutes ses formes.

Hadja Fatimata Ouattara, ministre du développement de l’économie numérique et des Postes, a fait comprendre que le domaine des TIC est incontestablement le canal de développement du Burkina Faso.

Burkina : Le développement du numérique en réflexion
Les différents acteurs du numérique

Elle a expliqué que « la COFAN est un ensemble de tribunes, qui constitue une plateforme interactive pour échanger sur les enjeux du numérique et trouver des solutions idoines afin de booster le développement des différents secteurs d’activités au Burkina Faso ».

Comme avantage du développement du numérique, Hadja Fatimata Ouattara explique que cela «  contribuera à moderniser l’administration en la rendant plus performante et le privé plus compétitif. Ce qui va favoriser le développement économique et social du Burkina Faso ».

A l’écouter, il s’agit plus du partage des meilleures pratiques dans le domaine du numérique. « Nous allons aborder des sujets liés au secteur socio-économique. Les enseignements qui seront tirés de ces conférences seront mis en œuvre dans le cadre du développement de l’industrie numérique dans notre pays », a ajouté Hadja Fatimata Ouattara. Elle a également précisé que cette activité sera pérenne.

Burkina : Le développement du numérique en réflexion
La cérémonie de lancement du COFAN

Rodrigue Guiguemdé, directeur général du développement de l’industrie numérique, a expliqué que c’est  dans le but de stimuler toutes les compétences dans le développement du numérique.

En rappel, des présentations sur le Start up et innovation, des échanges, des panels sur des problématiques sur la transformation digitale occuperont les acteurs du monde numérique  pendant cette COFAN du 19 septembre au 28 octobre 2017 à Ouagadougou.

Les secteurs de développement à savoir l’éducation, la santé, la sécurité, l’agriculture, l’élevage, l’énergie et la culture seront examinés à travers des communications.

Jules César KABORE
Burkina 24

Burkina24.com