Burkina : Le 12e SITHO au cœur de la promotion du tourisme interne

71

Du 28 septembre au 1er octobre 2017 se tient à Ouagadougou, le Salon International du Tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO). Le comité d’organisation  s’est entretenu avec la presse ce jeudi 21 septembre 2017 sur les préparatifs et les activités prévues pour cette édition.

« Le tourisme interne : enjeux et perspectives ». C’est sous ce thème que se tient la 12e  édition du SITHO. Un thème dont le choix a été motivé suite à plusieurs constats.

Burkina : Le 12e SITHO au cœur de la promotion du tourisme interne
Jean-Paul Koudougou, président du comité d’organisation

« Il est ressorti dans différentes statistiques que le public national ne connait pas ou visite très peu de sites alors qu’ils  forment un marché local qu’on peut exploiter.

Il était bon que le ministère voit comment on peut travailler à inciter le public qui vit chez nous. Comme ça, on est sûr que c’est un marché potentiel qui ne va pas disparaître.

Compter sur des contingences extérieures nous expose à beaucoup de conséquences comme ce qu’on voit aujourd’hui où des chancelleries déconseillent notre pays à leurs compatriotes», explique Jean-Paul Koudougou, le nouveau président du comité d’organisation, qui remplace à ce poste, Stanislas Méda. 

Inciter donc les Burkinabè à découvrir et à être de potentiels consommateurs des offres du patrimoine touristique du pays sont entre  autres objectif  de cette édition. Elle va pour ce faire approfondir la réflexion sur la problématique de la promotion du tourisme afin de relancer les activités touristiques négativement impactées.

Une excursion touristique, une caravane de presse et une exposition des acteurs du tourisme et de l’hôtellerie sont prévues pour donner un aperçu du potentiel culturel et touristique du Burkina.

L’édition met en exergue aussi des valeurs culturelles inaliénables, notamment l’accueil et l’hospitalité  portées par la symbolique de l’eau de bienvenue à travers des activités. La première est  dénommée « Zoom sur le Zom-koom » et un colloque sur cette boisson prisée par les Burkinabè.

Pour le président d’organisation, il s’agit de magnifier « l’eau de bienvenue », mener des réflexions et  travailler à inscrire ce signe d’accueil au patrimoine culturel immatériel.

Quant à l’ « intégrité », valeur d’une identité cultuelle du Burkinabè, ce sera le nom donné au prix à décerner aux meilleurs promoteurs du tourisme et de la culture.

Cependant, quelques idées pour redynamiser le secteur sont déjà émises à travers la mise en place de comités consultatifs.

Ce sont le « CONCERTO » (conseil consultatif d’éthique et de redynamisation du tourisme) qui est une force de proposition pour l’Office national du tourisme (ONTB), les « Messagers du Faso ou Missi Domici du Faso », un réseau de promoteurs et de diffuseurs des valeurs référentielles du Faso, de son image et de sa place dans le concert des nations, les « Semis de répliques » qui visent à semer des répliques de les symboles les plus expressifs de la « destination Burkina Faso » dans les lieux de prestige et de rencontres des décideurs tels les Nations Unies, l’Union africaine, la CEDEAO, etc.

Une centaine d’exposants sont attendus de sept pays, notamment le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau,  le Maroc, le Mali, le Sénégal. Le Niger est le pays invité d’honneur.

Revelyn SOME

Burkina24

Burkina24.com