Burkina : lancement d’un Fonds d’appui à la presse privée de 700 millions FCFA

373

Ouagadougou (Burkina Faso) – Le Gouvernement burkinabé a lancé, ce mardi, le Fonds d’appui à la presse privé (FAPP) dont le montant s’élève à 700 millions de FCFA.

Le FAPP a pour mission de mettre la subvention de l’Etat à la disposition des entreprises de presse privée. Il est également chargé de financer et/ou de cofinancer la formation, les études et conseils, le développement de la presse privée, les projets d’intérêt collectif des entreprises de presse privée et des organisations professionnelles de médias, selon le ministre de la communication, Remis Dandjinou.

La création de ce Fonds permet à l’Etat de mieux cerner les besoins des médias et de bien baliser son accompagnement et son soutien structurant au développement de la presse privée au Burkina Faso, selon le Gouvernement.

Des concertations seront organisées avec les acteurs pour définir les critères pour bénéficier de ce fonds, selon le Directeur général du FAPP, Bê Palm.

«La mise en place de ce fonds qui devra consolider et structurer l’appui de l’Etat au développement de la presse privée, a été pendant longtemps l’une des revendications des promoteurs d’entreprises de presse et des organisations professionnelles, réunis au sein de la Société des éditeurs de presse privée (SEP).

La subvention de l’Etat aux médias est passée de 50 millions de F CFA en 1995 à 400 millions de F CFA en 2016.

En 2014, le Burkina Faso comptait, 155 radios, 85 sites de journaux, 16 médias en ligne et 29 télévisions.

TT/cat/APA

Bayiri.com