Burkina : La « Rentrée scolaire en toute sécurité routière » lancée

50

Le ministre en charge de la mobilité urbaine Vincent Dabilgou a procédé ce mardi 12 novembre 2019 au lancement de la première édition de la campagne « Rentrée scolaire en toute sécurité routière ». Cette campagne est une initiative de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) et est placée sous le thème « Civisme et éducation routière ». La cérémonie a été coparrainée par le ministre en charge de l’enseignement supérieur et celui en charge de l’éducation nationale.

Le ministre en charge de la mobilité urbaine Vincent Dabilgou a procédé ce mardi 12 novembre 2019 au lancement de la première édition de la campagne « Rentrée scolaire en toute sécurité routière ». Cette campagne est une initiative de l’Office national de la sécurité routière (ONASER) et est placée sous le thème « Civisme et éducation routière ». La cérémonie a été coparrainée par le ministre en charge de l’enseignement supérieur et celui en charge de l’éducation nationale.

En 2018, 22.675 cas d’accidents de la circulation ont provoqué 14.482 blessés et 944 tués selon les données de la gendarmerie. Dans le premier semestre de l’année 2019, les statistiques de la Police Nationale, font état de 6.123 accidents avec 2.529 blessés et 89 tués.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les accidents de la circulation constituent la première cause de mortalité dans la tranche d’âge de 15 à 29 ans. Face à ce fait, l’Office nationale de sécurité routière (ONASER) en collaboration avec le gouvernement a organisé ce mardi 12 novembre 2019, la première édition de la campagne « Rentrée scolaire en toute sécurité ».

« Au cours de cette campagne, les acteurs de la sécurité routière engageront une série d’actions intensives de communication, de sensibilisation, d’informations et d’éducation à la sécurité routière et de contrôle sanction sur le terrain dans le but ultime d’asseoir une véritable culture de la sécurité routière », a expliqué Adama Kouraogo, Directeur Général de l’ONASER.

Des engagements pour lutter contre l’insécurité routière

Des dépenses sont faites chaque année, selon Vincent Dabilgou ministre des transports, pour lutter contre l’insécurité routière. Pour y arriver, il fallait, selon lui, impliquer les élèves et les étudiant

« Nous avons vu que c’est un problème de changement de comportement. Il faut que chacun assume sa sécurité routière. Si on n’est pas informé de ce que c’est que le code de la route, si on n’a pas de permis A pour circuler en toute sécurité, c’est difficile », a indiqué le ministre en charge de la mobilité urbaine, Vincent Dabilgou, président de la cérémonie.

Des engagements ont été pris de part et d’autres pour lutter contre l’insécurité routière. Les élèves et étudiants, à travers leur représentant Adama Barry, se sont engagés entre autres à ne plus conduire sous l’emprise de l’alcool, à porter un casque et à participer aux activités de promotion de la sécurité routière qui seront organisées à leur profit.

Les parents, à travers leur porte-parole Alphonse Bazemo, s’engagent à faire connaitre le code de la route à leurs enfants avant de les autoriser à conduire. Léopold Kaboré, au nom de la société civile, a appelé chaque association à inscrire dans son programme d’activité annuelle, au moins, une action de sécurité routière.

Un club de sécurité routière est installé dans certains établissements et le bureau du club du Lycée Philippe Zinda Kaboré a été installé au cours de la cérémonie.

Eliette ZOUNGRANA (Stagiaire)
Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici