Burkina : Isaac Zida « n’a pas une main au MPS. Il est avec le MPS »

60

Le Mouvement patriotique pour le salut (MPS) a officiellement lancé ses activités le samedi 27 juillet 2019 à Tenkodogo dans le Centre-Est du pays à 185 km de la capitale, Ouagadougou. Cette formation politique nouvellement créée est présidée par le Pr Augustin Loada, ministre de la Fonction publique sous la Transition. Avec son parti, dit-il, « un Burkina Faso meilleur est possible »,

Face aux militants le samedi 27 juillet 2019, le Pr Augustin Loada a expliqué que la création du Mouvement patriotique pour le salut (MPS) « trouve son fondement dans la trajectoire inquiétante prise par le Burkina Faso ces dernières années ». Le Burkina Faso qui bénéficiait d’un capital de sympathie est dans le monde est devenu le sujet, « voire l’objet d’une comparaison internationale, qualifié désormais de ‘’ventre mou’’ du Sahel », explique le Président du parti.

« Il nous faut courageusement tourner la page de l’insurrection et laisser nos histoires d’insurgés et d’ancien régime aux historiens ».

Pr Augustin Loada, Tenkodogo, le 27 juillet 2019 – Burkina 24

A l’écouter, la rupture attendue et promise après l’Insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014 « n’a pas eu lieu » et, dit-il, « la faute politique la plus grave commise contre le Peuple et la Nation burkinabè est d’avoir éteint la flamme de l’espérance née de l’insurrection ». Ainsi, pour « redonner de l’espoir au peuple burkinabè », le MPS se range dans le camp «  de l’opposition à la politique actuelle » en s’affichant dans la « social-démocratie originelle », précise le Pr Loada.

Sur certains sujets d’actualité, notamment la question de la réconciliation nationale, le MPS estime qu’il ne s’agit pas de faire la réconciliation sur le dos de la justice. « Les puissants d’aujourd’hui doivent savoir que la roue tourne. Les présidents d’aujourd’hui peuvent être demain des justiciables et les prisonniers d’aujourd’hui peuvent être les présidents de demain », relate le Président du MPS.

Concernant les questions sécuritaires, le parti dirigé par le Pr Loada impute les causes de la dégradation du climat dans « la structure et la gouvernance même du système de défense et de sécurisation du pays ». Pour y remédier, le parti propose « une réforme globale du secteur de la sécurité » qui visera des objectifs stratégiques, id est entre autres, corriger les dysfonctionnements, garantir le contrôle du secteur par le civil et le politique.

Vidéo – « Plus nous regardons le Burkina Faso s’engluer dans le mouta mouta, plus nous disons que notre Patrie a besoin de salut » (Augustin Loada)

Burkina 24

Proche de l’ancien Premier ministre Isaac Zida en fuite au Canada depuis la fin de la Transition, les liens entre le nouveau parti et celui-ci ont fait l’objet de questionnements. Le Pr Loada n’a pas nié sa proximité avec l’ancien Premier ministre. « On a toujours gardé des liens », dit-il. « Les trois jours de détention que nous avons passés ensemble ont forgé une amitié et c’est de ces trois jours qu’est née une profonde et sincère amitié », ajoute le Pr Loada qui précise par la suite que Isaac Zida « n’a pas une main au MPS. Il est avec le MPS ». Autrement dit, précise le Pr Loada, Isaac Zida partage les principes et les valeurs du manifeste du parti.

Et même s’il annonce avoir laissé tous ses engagements dans la société civile pour se consacrer exclusivement à l’engagement politique, le Pr Augustin Loada est resté évasif sur la question de sa candidature à la prochaine présidentielle. « Ce que nous cherchons d’abord, c’est de construire une organisation durable et nous implanter sur l’ensemble du territoire national. Lorsque la question de la candidature se posera, nous aviserons », a-t-il lancé.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici