Burkina : Hommage musical à Safoura Delta

291

22 février 2015- 22 février 2016. Voilà un an que disparaissait l’artiste Safoura Delta des suites de maladie. Amis, parents, mélomanes et artistes ont pris d’assaut le jardin de la musique Reemdogo à Ouagadougou au côté de leur ministre de tutelle pour la faire revivre  à travers l’interprétation de ses œuvres.

Hommage en musique à Safoura Delta

Burkina24

La soirée d’hommage à Safoura Delta  a permis à ses proches de se rappeler d’elle et aux autres de revivre ses chansons. La famille artistique réunie autour de la  famille Bassavé, et particulièrement la sœur ainée Idak Bassavé, a célébré la soirée essentiellement en musique.

 « Il n’y a rien de tel que de faire ce que Safoura Delta savait le mieux faire: c’est-à-dire la musique »,  avait introduit le présentateur de la soirée Saint Pierre Sawadogo donnant ainsi le top départ des prestations des artistes qui ont interprété les chansons de l’artiste.

Burkina : Hommage musical à Safoura Delta

Photo de Safoura Delta décédée le 22 février 2015

Une soirée qui, plutôt que de jeter le public dans la tristesse, a été très animée avec des pas de danse esquissés  aux interprétations des chansons.

La famille, elle, semble s’être remise de cette perte. «C’est une soirée que je vis bien aujourd’hui», confie Idak Bassavré, sœur aînée de la défunte.

«C’est une joie pour moi de voir ce public venu lui rendre hommage et  danser, continue-t-elle. Cela prouve que Safoura est toujours aimée par le public.

Il faut dire que depuis le départ de Safoura, j’ai vécu les moments les plus durs de ma vie, parce que j’ai perdu ma sœur, ma confidente, ma collègue. Je ne peux pas expliquer son départ. Mais c’est la vie. Je me remets de tout cela. J’ai promis de ne plus couler des larmes en 2016».

Plus loin, elle remercie tous ceux qui ont soutenu la famille depuis le malheur. « Aujourd’hui, j’ai cessé de pleurer et j’ai le courage de me tenir devant vous sans même verser une petite larme,  dit-elle. Car vous m’avez soutenue, vous êtes restés à mes côtés, vous avez soutenu la famille et vous êtes là encore ce soir. Je vous remercie infiniment et vous demande encore de prier pour que Safoura repose en paix».

« Une très belle initiative », juge le représentant de la marraine de la soirée, Issou Zou. « C’est vrai que par le passé, beaucoup d’artistes n’ont pas eu un tel hommage. On a senti un renouveau au niveau de la famille artistique », a-t-il ajouté.

Une quête à cette soirée a permis de récolter une somme de 66 000 F CFA. Elle a été remise à la famille « pour la demande d’une messe pour le repos de son âme ».

Le ministre de la culture, Tahirou Barry,  a quant à lui salué cette communion dans la prière et la solidarité des artistes de tous les âges, dont  les doyens Zougnazagmda, Kisto Koimbré, Amity Meria et des plus jeunes Mimi, Sissao, Mariah Bisongo, Beki, Toussy, Augusta Palenfo et bien d’autres.

Revelyn SOME

Burkina24

Burkina24.com