Burkina : Fatimata Sawadogo  veut rendre le Musée national  « plus vivant »

27

Le secrétaire général du ministère de la Culture, des Arts et  du Tourisme (MCAT) a procédé officiellement ce jour 7 décembre 2018 à Ouagadougou à la passation de charge entre  la nouvelle directrice générale du Musée national et son directeur général sortant.

La  nouvelle directrice générale entrant du Musée National  Fatimata Sawadogo a été installée dans ses fonctions par le secrétaire général du ministère de la Culture des Arts et du Tourisme, Jean Paul Koudougou. Agent de la Direction générale du patrimoine culturel (DGPC), la nouvelle directrice vient remplacer Alassane Ouango, le directeur général sortant.

Selon ce dernier, plusieurs projets ont été réalisés sous sa gestion, allant dans le cadre de la promotion et la visibilité du Musée national. Il s’agit, entre autres, sans rentrer dans les détails, explique-t-il, de la réalisation des expressions temporaires avec des partenaires, l’élaboration du plan stratégique de développement du Musée national, l’élaboration d’un plan de communication, le projet de création du site web, l’organisation des activités avec les scolaires, l’organisation des résidences de créations artistiques.

La directrice générale a d’abord exprimé sa reconnaissance aux plus hautes autorités qui l’ont nommée avant de laisser entendre qu’elle mesure toute l’importance de la responsabilité qui est désormais la sienne.

Rendre le Musée national plus attractif pour commencer

« Vous savez bien que l’administration est une continuité et il y a des jalons qui sont déjà posés. Je vais suivre ces pas. Mon tout premier combat serait de rendre ce musée plus vivant. Pour cela, nous allons multiplier les activités d’exposition, de communication. En attendant l’arrivée de la lettre de mission que monsieur le ministre va nous adresser, nous allons élaborer des activités qui concourent à l’atteinte des objectifs. Vous savez que le rôle du musée, c’est de diffuser le patrimoine culturel », a-t-elle indiqué.

La passation de service à Fatimata Sawadogo se passe dans un contexte où le Burkina Faso s’apprête à accueillir de la France la restitution de son patrimoine culturel. « Nous nous attelons à mettre toutes les stratégies nécessaires afin de recevoir le patrimoine culturel spolié, dans de bonnes conditions dans notre musée national. C’est un grand défi. Nous comptons sur la collaboration de tous pour pouvoir rentrer en possession de nos patrimoines culturels qui existent hors de nos frontières», a renchéri la directrice générale.

L’ensemble du personnel a souhaité bon vent à Fatimata Sawadogo dans ses fonctions tout en lui rappelant le défi sur l’augmentation du budget du musée national et l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents.

Saga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com