Burkina Faso : Ouagadougou, capitale du biodigesteur pour trois jours

37

Burkina Faso : Ouagadougou, capitale du biodigesteur pour trois jours

C’est par la réunion des experts que s’est ouverte la conférence internationale de Ouagadougou sur la technologie du biodigesteur. A travers cette conférence, le Burkina Faso, l’un des pays leader en matière de technologie du biodigesteur dans la sous-région ouest-africaine et son partenaire l’Africa Biogaz Partnership Programme (ABBP) veulent obtenir des Etats et des partenaires techniques et financiers la préparation, le financement et la mise en œuvre de programmes nationaux et d’un programme régional de dissémination de la technologie du biodigesteur afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de renforcer la sécurité alimentaire et de lutter contre la pauvreté des populations rurales.

Burkina Faso : Ouagadougou, capitale du biodigesteur pour trois joursPour se faire, les experts présents à la réunion travailleront sur des points comme l’optimisation des avantages de la technologie, les principaux axes des futurs programmes nationaux, leur coordination et la mobilisation des ressources et enfin la feuille de route pour l’élaboration et la mise en œuvre effective des programmes nationaux. Selon Somanogo Koutou, ministre des ressources animales et halieutiques, « Les résultats de ces travaux permettront de créer les conditions favorables à l’accélération du développement du marché de la technologie du biodigesteur en Afrique de l’Ouest. »

Burkina Faso : Ouagadougou, capitale du biodigesteur pour trois joursIl dit espérer par ailleurs que les résultats de cette réunion « assurent un engagement ferme de tous afin que les populations rurales et périurbaines aient un meilleur accès à la technologie et soient en capacité de tirer le meilleur parti de tous ses avantages et bénéfices connexes. »

L’ambassadeur des Pays-Bas, Jolke Oppewal, partenaire du Burkina Faso dans la vulgarisation de la technologie du biodigesteur a salué la tenue de cette conférence internationale de Ouagadougou, parce qu’elle permet au Burkina Faso de partager son expérience en matière de biodigesteur avec les pays invités.

Burkina Faso : Ouagadougou, capitale du biodigesteur pour trois joursEn rappel, c’est dans le but de faire face à l’insécurité alimentaire, à la pauvreté et à l’insécurité énergétique que le Burkina Faso avec le soutien technique et financier des Pays-Bas met en œuvre un programme de dissémination de la technologie du biodigesteur à usage domestique depuis 2010. Un programme qui a permis à ce jour de mettre la technologie à la disposition de 9682 ménages, même si on note des difficultés comme le non-respect des bonnes pratiques d’utilisation ou encore la sous- valorisation des avantages de la technologie dans les domaines agro-sylvo-pastorales. Des difficultés qui n’empêchent pas le biodigesteur de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales en leur permettant d’adapter leur système de production aux effets des changements climatiques.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Lefaso.net