Burkina Faso : L’opposition refuse d’être « aux ordres du pouvoir »

30

L’épilogue du meeting du 29 avril à la Maison du peuple s’est traduit par une réunion des partis membres de l’opposition politique ce 4 mai 2017.

L’opposition politique est satisfaite du meeting du 29 avril 2017 à la Maison du peuple. C’est ce qui transparaît dans le compte rendu d’une réunion tenue le 4 mai et parvenu à Burkina24.

Dans ledit rapport, les opposants se sont à nouveau étalés sur les différentes réactions du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti au pouvoir et de ses alliés. « L’attitude du  pouvoir face à ce meeting révèle un état d’esprit anti-démocratique et une conception du pouvoir qui augure de lendemains difficiles pour le Burkina Faso», analyse l’opposition.

Les opposants ont interprété cette attitude comme la volonté du pouvoir de ne pas avoir d’opposition. «Pour eux, l’opposition doit être aux ordres du pouvoir, et attendre de celui-ci qu’il  lui dicte sa conduite », estiment le Chef de file de l’opposition et ses camarades, ajoutant plus loin que les tenants du pouvoir « ont du mal à s’accommoder d’une opposition qu’ils ne contrôlent pas ». 

Les partis politiques ont indiqué qu’ils continueront à sensibiliser les Burkinabè malgré tout.

Burkina24

 

Burkina24.com