Burkina Faso : « Kadré a remplacé Roch à la Primature en 1996. C’est également lui qui va le remplacer à Kosyam en 2020 », Mathias Ouédraogo, président d’une organisation de jeunesse

34
Burkina Faso : « Kadré a remplacé Roch à la Primature en 1996. C’est également lui qui va le remplacer à Kosyam en 2020 », Mathias Ouédraogo, président d’une organisation de jeunesse

Le cercle de soutien à Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à la présidentielle de 2020, s’est élargi avec le Mouvement de la jeunesse pour la démocratie et le développement (MJDD). C’est par une assemblée générale tenue dans la soirée de dimanche, 20 octobre 2019, à son siège à Ouagadougou, que les membres de cette organisation ont, après une analyse de la situation nationale, porté leur choix sur l’ancien président de la commission de la CEDEAO et appelé à un retour de Blaise Compaoré pour aider le Burkina…

« On est en train de s’approcher progressivement des échéances de 2020. Pour le MJDD, il est enfin temps qu’on puisse se mettre au travail pour pouvoir booster, à tous les niveaux, pour que tout ce que nous avons comme objectifs et mission, à savoir travailler véritablement pour la gouvernance de notre nation, puissent commencer à avoir ses effets à partir de maintenant », introduit le président du MJDD, Mathias Ouédraogo.

L’assemblée générale extraordinaire du jour sonne donc comme un top de départ d’une offensive de mobilisation en faveur du candidat Kadré Désiré Ouédraogo et pour un retour de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré.

« Les Burkinabè ont fait confiance à un homme qui les déçoit aujourd’hui : Roch Kaboré », mâte Mathias Ouédraogo, ouvrant ainsi une brèche sur la situation que vit le Burkina et ce qu’il qualifie d’« incapacité » du pouvoir Roch Kaboré à y faire face.


« Gérer un pays implique un certain nombre de compétences, surtout un pays comme le Burkina dans sa situation actuelle. Blaise Compaoré a géré le pays pendant 27 ans, sans qu’on ait sur le territoire burkinabè, un seul coup de feu venant de l’extérieur contre un Burkinabè et sans qu’il n’y ait des déplacés internes de telle envergure. Blaise Compaoré a juré de préserver l’intégrité du territoire national et il l’a fait », a présenté Mathias Ouédraogo sous des applaudissements des participants en signe de reconnaissance à l’ancien président. D’où sa conclusion que Roch Kaboré a trahi son serment.

Pour le président du MJDD, au-delà de toutes considérations, ce qui importe aujourd’hui, c’est de « sauver » le Burkina. Et dans cette mission, Kadré Désiré Ouédraogo s’avère à leurs yeux comme la personnalité qu’il faut. Les membres du MJDD ne manquent donc pas d’arguments pour étayer leur option.


Ainsi, outre son expérience acquise à travers les institutions internationales et au plan national, Kadré Désiré Ouédraogo est crédité par eux d’un tempérament de rassembleur, d’un esprit de discernement, de tolérance vis-à-vis de tous et de hauteur dans sa vision. « Il n’éprouve de haine pour personne. Il parle de tout le monde avec respect. Il n’a jamais insulté quelqu’un ; même Roch (Kaboré). Il dit qu’il fait de son mieux, mais qu’on peut toujours mieux faire », convainc-t-il.

A en croire Mathias Ouédraogo et ses camarades, le choix de Kadré Désiré Ouédraogo procède donc d’une analyse objective de la vie nationale et de projection sur le devenir même du pays.


« Aujourd’hui, au-delà de tout ce qui se dit et de toutes les positions partisanes, sachons que le Burkina Faso a d’abord besoin d’être sauvé (…) C’est Kadré (Désiré Ouédraogo) qui a remplacé Roch (Kaboré) à la Primature qui balbutiait en 1996. Aujourd’hui, le pays est malade, c’est également Kadré Désiré Ouédraogo qui va le remplacer à Kosyam en 2020 », s’attarde le président du MJDD.

« Même si les politiques sont méchants, même si les gouvernants actuels prennent ça sous l’angle politique, nous, Burkinabè, avons besoin de vivre ; nous avons besoin que nous frères des Forces de défense et de sécurité qui sont au front pour sécuriser notre pays ne tombent pas de cette façon, tout simplement par un style de gouvernance », a lancé Mathias Ouédraogo.

OL

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici