Burkina : Des traders burkinabè réclament la levée du gel de leurs avoirs

83

La coordination des jeunes de l’Association internationale en trading (AIT) réclame la levée du gel des sociétés de trading.

Les sociétés de trading au Burkina Faso ont vu leurs avoirs gelés  dans les institutions bancaires. Des investisseurs en trading déplorent un complot entre les banques, les politiciens et la justice. Souleymane Gorou, porte-parole des investisseurs, au cours d’un point de presse ce samedi 19 octobre 2019 à Ouagadougou,  a laissé entendre que le gel concerne plus de 50 000 personnes. Il a révélé aussi  qu’un banquier aurait fait savoir aux jeunes traders « qu’ils n’ont pas le droit de rendre tout le monde riche ».

Lire également 👉Trading : GLOFAS initie des journalistes à Ouagadougou

« Le 14 juin 2019, le gouvernement burkinabè sommait les sociétés de trading de mettre fin à leurs activités. On nous parle d’escroquerie aggravée. Mais dites-nous, quel investisseur a déjà porté plainte contre une société depuis 2016 ? Pas d’escroquerie sans plainte. On nous parle de blanchiment de capitaux.

Comment une activité qui fonctionne légalement et qui paye  des impôts à l’Etat depuis 2016 peut être qualifiée d’arnaque sans que les premiers concernés ne s’en plaignent ? Comment une activité mondialement reconnue (…) est censurée au Burkina Faso », s’est questionné Souleymane Gorou.

Selon lui, c’est une prise en otage de l’avenir de la jeunesse. Cependant, les conférenciers appellent au gouvernement à « trouver sans délai une solution urgente à cette crise qui n’a que trop duré ».

A écouter Lazare Zongo, un des conférenciers, on ne peut pas geler des avoirs sur la base de la mesquinerie. Il estime  que des gens ont eu de l’argent, par ce canal, et veulent empêcher les autres. En effet, le trading est  une activité qui consiste à spéculer sur des valeurs et des indices boursiers sur les différentes places financières internationales.

C’est donc un marché qui a un fort potentiel d’enrichissement pour ceux qui le maîtrisent. Ainsi, ce marché rapporte chaque jour des centaines de millions de Dollars à des personnes averties. Cette activité d’investissement a changé le niveau de vie de certaines personnes.

Lire également 👉Trading : Milliardaire à 24 ans

Le trading est pratiqué partout dans le monde. C’est précisément en 2016 que cette activité a pris de l’envol au Burkina Faso. Des sociétés dans le domaine du trading ont vu le jour dans l’optique de permettre à toutes les couches de faire des investissements.

Jules César KABORE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici