Burkina : Des femmes s’initient à l’art de la marionnette

63

La Compagnie du Fil, dans le cadre du projet Filigrane, organise la 5e édition des Marionnettes au Féminin. A  Ouagadougou, du 5 au 17 novembre 2018, des femmes se forment  au «processus de création d’un spectacle de marionnettes ». 

« Les Marionnettes au féminin » est une prise en compte effective du genre dans la pratique de l’art, particulièrement celui du domaine de la marionnette et du théâtre d’objets. Mis en oeuvre par la Compagnie du Fil, dans le cadre de son projet Filigrane (en savoir plus),  il a débuté en 2011. Cette activité a permis à la gent féminine dans plusieurs pays d’acquérir des assises professionnelles.

C’est dans ce cadre que s’inscrit un atelier de formation ouvert le 5 novembre 2018 à Ouagadougou. La  première semaine, dirigée par le metteur en scène Ildevert Méda, a porté sur la création d’histoire. La deuxième semaine sera axée, entre autres,  sur la situation dramaturge,  les concepts des marionnettes et les jeux d’acteurs et ce, sous le contrôle de Anatole Kouamé.

Pour donner du regard aux jeux de marionnettes, les artistes ont égaillé le public à travers des prestations. A noter que cette édition connaît  la participation de 14 filles venues de l’Afrique de l’ouest (Niger, Bénin, Togo, Côte d’Ivoire, Mali). Elles ont relevé les difficultés de l’autre moitié du ciel à exercer ce métier, notamment la chape des préjugés. Des difficultés qui n’altèrent toutefois pas leur passion.

Une formation d’une telle envergure nécessite des moyens,  surtout techniques et financiers, a précisé Athanase Kabré, directeur artistique de la Compagnie du Fil. Il lance alors un appel à soutien à tous les amoureux de la pratique artistique et les invite à venir voir leur création. Il est convaincu que la relève se prépare bien et connaîtra un essor en Afrique.

Dahmata ILBOUDO (stagiaire)

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com