Burkina : « CIMAF Dioulasso » promet plus de 1.200 emplois à Bobo

89

Le groupe de cimenterie « Ciments de l’Afrique » (CIMAF) a annoncé, à travers un point de presse ce jeudi 6 avril 2017 à Ouagadougou, l’ouverture d’une autre usine dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Le groupe Ciments d’Afrique (CIMAF) compte étendre sa présence au Burkina Faso avec une seconde usine dans la Capitale économique. Le directeur général de CIMAF, Essam Daoud, a affirmé que le projet d’implantation de l’usine de Bobo Dioulasso s’impose de lui-même.

Après la pause de la première pierre en 2016, selon lui, « aujourd’hui c’est le premier coup de pioche que nous allons faire pour entamer le projet de construction à partir de juin 2017 avec l’objectif d’avoir le premier ciment en juin 2018« .

Il a précisé que c’est un investissement de 20 milliards de FCFA dans la zone de Bobo Dioulasso et le but est de doter cette ville d’un pole industriel dans le secteur du ciment et satisfaire les demandes et les attentes de la population locale.

Burkina : « CIMAF Dioulasso » promet plus de 1.200 emplois à Bobo
Présentation du plan de construction de l’usine CIMAF Dioulasso

Il a ajouté que c’est plus de 1.200 emplois directs et indirects que vont générer les activités de construction de cette usine et 800 à 1.000 emplois dans la phase exploitation. Il faut noter que cette usine aura la capacité de production annuelle de plus de 700.000 Tonnes par an et utilisera une technologie de dernière génération.

Le groupe CIMAF veut maintenir le prix du ciment accessible pour le consommateur final à travers l’usine de CIMAF Dioulasso. Essam Daoud explique que le site retenu pour la construction de l’usine respecte les conditions de l’environnement.

Par ailleurs, CIMAF a entrepris de doubler la capacité de l’usine de Ouagadougou avec un  investissement de plus de 25 milliards de F CFA en 2018 pour une production annuelle à plus d’un million de tonnes.

Pour le Directeur général, Essam Daoud, il s’agit de disposer pendant 18 mois d’une capacité de production de plus de 1,7 millions de tonnes pour satisfaire le besoin de marché.

« Ces investissements visent à faire du groupe CIMAF un leader panafricain du secteur du ciment et le premier opérateur en Afrique de l’Ouest », a-t-il fait comprendre aux journalistes.

Burkina : « CIMAF Dioulasso » promet plus de 1.200 emplois à Bobo
La future usine de Bobo Dioulasso

CIMAF a annoncé le début des travaux de construction de l’usine de CIMAF Dioulasso dans la ville de Sya avant la fin du premier semestre 2017 avec l’ambition de produire le premier sac de ciment en juin 2018.

Les responsables de l’usine ont présenté le fonctionnement de la future usine.

En rappel, c’est depuis 2014 que le groupe CIMAF s’est installé au Burkina Faso.

La pose de la première pierre de l’usine de Bobo Dioulasso s’est effectuée avec la présence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le 27 mai 2016.

L’usine se trouve dans la zone industrielle de Bobo Dioulasso sur une superficie de 8 ha.  Le groupe est également présent au Cameroun, au Congo, en Cote d’Ivoire, au Gabon, au Ghana, en Guinée, au Mali, au Maroc, en Mauritanie et au Tchad.

Jules César KABORE

Burkina 24

 

Burkina24.com