Burkina : Christian Children’s Fund of Canada devient Children Believe

65

Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) s’appelle désormais « Children Believe ». La cérémonie de baptême a eu lieu le vendredi 18 octobre 2019 à Ouagadougou.

« Changer pour mieux servir », c’est le thème utilisé par Christian Children’s Fund of Canada (CCFC) pour la célébration du changement de sa dénomination. La cérémonie a eu lieu ce 18 octobre 2019  au siège du bureau pays de CCFC, désormais Children Believe. L’évènement a été organisé sous la forme d’un cocktail dinatoire presse-partenaires  et a rassemblé les partenaires de CCFC.

Le changement de dénomination a été motivé par plusieurs raisons,  selon Christelle Kalhoulé, directrice régionale de « Children Believe ». « La principale raison est que ce nouveau nom va refléter la foi que nous avons en l’enfance, la foi que nous avons aux rêves de l’enfant,  en sa capacité et la foi que nous avons à l’avenir », a avancé Christelle Kalhoulé.

Changer pour mieux servir

La directrice régionale a par ailleurs fait savoir que « Children Believe intervient dans un contexte où les défis autour de la protection de l’enfance, l’éducation de l’enfant sont assez préoccupants. Et nous allons nous fonder sur les acquis de CCFC pour poursuivre nos initiatives. Nous allons travailler au côté du gouvernement et des autres acteurs qui œuvrent dans le domaine de l’enfance pour apporter notre contribution ».

Pour elle, les défis sont énormes en termes d’éducation et de protection de l’enfant. « Ce changement reflète la philosophie de l’organisation car si vous avez foi en l’enfance, vous allez travailler davantage, vous investir à ce que les enfants aillent à l’éducation, à protéger les enfants contre toutes les formes de violences », a-t-elle poursuivi.

La directrice régionale a souligné que l’organisation est en train de mener un plan stratégique d’ici l’horizon 2022 qui porte sur trois axes. « Le premier axe c’est l’éducation parce que c’est l’arme pour changer le monde. Et nous pensons que c’est à travers une éducation de qualité que le Burkina Faso pourrait être changé et refléter ce que nous souhaitons qu’il soit. Ensuite, la participation des enfants, des jeunes et adolescents. Nous voulons que les enfants et les jeunes soient parties prenantes au changement. Et enfin la promotion de l’égalité du genre », détaille-t-elle.

Foi en l’enfant et à l’éducation

De l’avis de Carole McQueen, ambassadeur du Canada au Burkina Faso, Children Believe est une ONG canadienne qui travaille dans l’épanouissement des enfants surtout au niveau de l’éducation et de la santé. En effet, explique Carole McQueen, le Canada fait de l’éducation le moteur de son développement.

« Dans sa politique de coopération bilatérale avec le Burkina Faso, l’éducation reste un pilier central. Nous reconnaissons que l’éducation des enfants et des filles est absolument essentielle, et Children Believe récolte une partie de ses fonds, des dons privés des Canadiens qui veulent aider les enfants dans d’autres pays. C’est pourquoi nous sommes fiers de constater que Children Believe s’inscrit dans cette lancée », a indiqué l’ambassadeur du Canada.

Siméon Sawadogo, ministre en charge de l’administration territoriale, président de la cérémonie, n’a pas manqué de féliciter la bonne volonté et l’expertise de CCFC. Au nom du gouvernement, il a tenu à  remercier les organisateurs pour le travail mené. Siméon Sawadogo reste convaincu qu’en réformant le nom de la fondation ce n’est pas le cœur qui change mais simplement pour permettre davantage d’atteindre les objectifs. Le ministre d’Etat a invité les participants au parrainage des enfants afin de leur offrir un meilleur avenir.

En rappel, le changement de dénomination est effectif depuis le 1er octobre 2019 au siège de Children Believe au Canada.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici