Burkina : « Campus Faso » pour bientôt identifier tous les étudiants

46

Le Burkina Faso est sur le point d’opérationnaliser l’application web « Campus Faso ». Il s’agit d’un outil informatique qui permettra, entre autres, d’orienter les nouveaux bacheliers, de payer en ligne les frais d’inscription et par ricochet d’identifier tous les étudiants au Burkina Faso (établissements publics ou privés). Des responsables chargés de la mise en place de la nouvelle application ont donné plus de précisions ce mardi 1er août 2017 à Ouagadougou.

Sous la supervision de l’équipe technique venue du Sénégal, conceptrice de l’application, les travaux de démarrage de l’opérationnalisation de l’application « Campus Faso » sont entrepris. Il est question pour le Burkina de prendre en main la solution tout en identifiant d’abord les besoins spécifiques afin de l’adapter au contexte national.

Le projet est du ministère de l’enseignement supérieur et est né en réalité d’une volonté exprimée par le gouvernement burkinabè. Le processus de transfert technologique a été lancé depuis juin 2015. Etant donné qu’une solution existe déjà au Sénégal, les deux gouvernements ont procédé à la signature de protocoles d’accords dans le but de transférer les compétences de la nouvelle donne au « Pays des Hommes intègres ».

C’est l’entreprise « Seysoo » qui est porteuse du projet au Sénégal et qui a permis de mettre en place « Campus Sen », le portail d’informations générales des études supérieures au Sénégal. Selon plusieurs témoignages, l’application fait des émules et fait la fierté des Sénégalais.

Application fonctionnelle pour la rentrée 2018-2019…

Le logo de « Campus Faso » présenté ce 1er août 2017.

« L’application permet notamment d’orienter les nouveaux bacheliers, de payer en ligne les frais d’inscription via les services de monnaie électronique. On essaye de bien identifier les besoins au niveau du Burkina Faso et d’adapter l’application au contexte burkinabè », a expliqué Seydina M. Ndiaye, Manager général de l’entreprise « Seysoo ».

Même si l’adresse web n’est pas encore disponible, l’utilisation de l’application « Campus Faso » se fera sur mobile ou sur ordination en linge, a indiqué le Pr Stanislas Ouaro, Président de l’Université Ouaga 2. Il a ajouté qu’en partenariat notamment avec la Banque Mondiale, « Campus Faso » sera à la portée de tous les étudiants burkinabè de l’intérieur tout comme de la diaspora.

« Notre souhait est qu’à la rentrée académique 2018-2019 (Sous forme de phase test), l’application web soit effective d’abord dans les universités et instituts publics. On pourra l’élargir et l’adapter à tous les instituts et universités privés du Burkina », a-t-il confié.

« Campus Faso » permettra aussi, selon lui, à accompagner les universités, de permettre aux nouveaux bacheliers de faire leur choix d’orientations, à moyen terme de rendre plus rigoureuse la gestion des universités et instituts, la gestion du système LMD, d’assainir les PV de délibérations, faciliter la tâche des services financiers.

Quant au volet sécurité informatique, le Directeur général de l’Agence nationale de promotion des TIC (ANPTIC), Michaël Guibougma Lawakiléa Folane, a rassuré les futurs utilisateurs de la plateforme. « Tout se fait en fonction des normes et standards internationaux », a-t-il dit.

Noufou KINDO

Burkina 24

Burkina24.com