Burkina : Blaise Compaoré écrit à Roch Kaboré, qui l’accuse de liens avec des groupes jihadistes

222

En exil en Côte d’Ivoire depuis sa chute en 2014, Blaise Compaoré a adressé une lettre au président Roch Marc Christian Kaboré dans laquelle il dit « sa disponibilité et son soutien » face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. Une réaction à ce qu’il considère comme de « graves allégations » portées à son encontre par le président burkinabè, fin février.

Début avril, Blaise Compaoré a écrit à Roch Marc Christian Kaboré pour, selon son entourage, lui faire part de « sa disponibilité et [de] son soutien dans le cadre de la continuité de l’État face à la situation de déchirure que traverse actuellement le Burkina ». Dans ce courrier privé, il rappelle qu’il considère Kaboré comme le président légitime et revient sur leur relation ancienne et personnelle.

Jeune Afrique