Burkina : bientôt une campagne de promotion et de soutien à l’allaitement exclusif

82

Le ministère de la santé en collaboration avec l’UNICEF, le fond des nations unies pour l’enfance et l’ONG Alive and Thrive veulent lancer une campagne de protection, de promotion et de soutien à l’allaitement exclusif au Burkina Faso dénommée « campagne exclusif- sans eau ». Pour ce faire, il réunit du 18 au 19 juillet les différents acteurs au cours d’un atelier en vue de la conception de la campagne.

L’allaitement maternel est une pratique courante au Burkina Faso selon le ministère de la santé mais l’allaitement exclusif jusqu’à 6 mois est loin d’être une réalité. 44% des nourrissons reçoivent de l’eau ou tout autre liquide ou aliments en plus du lait maternel durant les 6 premiers mois de leur vie selon les données 2018 de l’enquête nationale sur la nutrition.

« Les données de l’EDS 2010 indiquent que le don de l’eau est la barrière principales à l’allaitement exclusif. Donc si nous arrivons à réduire le nombre de femmes qui donne l’eau en plus du lait maternel aux enfants de moins de 6 mois, nous allons accroître très sensiblement le niveau des indicateurs de l’allaitement exclusif », a indiqué la représentante du directeur général de la santé publique Estelle Bambara.

Durant les deux jours que vont durer les travaux, les participants auront la charge de définir et de peaufiner des stratégies d’intervention adaptées pour un changement de comportement en matière d’allaitement exclusif sans eau.

« Cette campagne va contribuer à l’atteinte des objectifs du plan ANJE qui est de porter le taux d’allaitement exclusif chez le nourrisson âgés de 0 à 5 mois à 80% d’ici 2025 et de la réduction du retard de croissance de 40% chez les enfants de âgés de 0 à 59 mois et la mortalité infanto juvénile », a poursuivi Estelle Bambara.

La présente campagne entre en droite ligne avec le plan de passage à l’échelle de promotion des pratiques optimales d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant que le ministère de la santé s’est doté en 2013 avec pour objectif d’augmenter le taux de pratique de l’allaitement exclusif à 80% à l’horizon 2025.

Samira Guiré

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici