Burkina : 486 360 déplacés à la date du 2 octobre (Gouvernement)

34

La ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire, Laurence Marshall Ilboudo, a dressé le bilan des Personnes déplacées internes (PDI) suite à l’insécurité « grandissante » au Burkina Faso

800.000 personnes sont affectées « aujourd’hui » au Burkina Faso par l’insécurité, a fait savoir Laurence Marshall Ilboudo, le jeudi 17 octobre 2019 lors du Point de presse du gouvernement. Sur les Personnes déplacées internes (PDI), « 486 360 personnes réparties dans les 13 régions » ont été recensées à la date du 2 octobre 2019, a-t-elle indiqué.

Les zones les plus sensibles concernent la région du Centre-nord avec 270.476 déplacés, la région du Sahel avec 160.741 déplacés, la région du Nord avec 31.998 déplacés, la région de l’Est avec 10.293 personnes et la Boucle du Mouhoun avec 8.577 personnes.

Selon les chiffres donnés par le membre du gouvernement burkinabè, 318.332 Personnes déplacées internes ont bénéficié d’une assistance en vivres. Quatre sites officiels ont été aménagés dont le site de Barsalgho, Foubé, Kelbo et Pensa pour accueillir les déplacés. Deux autres sites à Pissila et à Titao sont en cours d’aménagement, a ajouté Laurence Marshall Ilboudo.

« … 650.000 Personnes déplacées internes d’ici décembre 2019 » 

Outre cette assistance, 38.000 ménages, environ 266.000 personnes, ont reçu des tentes familiales, de cash transfert « parce que ce sont des gens qui sont dans la nature, donc on a besoin de les mettre à l’abri », a expliqué la ministre. Par ailleurs, 58.265 ménages, environ 408.000 personnes, ont été dotés en matériels de survie dont des nattes, vêtements, lampes solaires, « et des kits d’hygiène, surtout pour les femmes ».

Toujours selon, Laurence Marshall Ilboudo « à ce jour », l’intervention du gouvernement est évaluée à 2,5 milliards de F CFA. « Il est important de savoir aussi que les partenaires ont financé directement sur le terrain. Mais nous allons capitaliser cela pour donner un montant exact parce que comme le financement ne passe pas par le gouvernement, ce sont les ONG elles-mêmes qui évaluent et nous on voit l’impact sur le terrain avant d’accepter », a tenu à préciser la ministre de l’action humanitaire.

En dépit des efforts fournis, relate Laurence Marshall Ilboudo, la situation humanitaire au Burkina Faso est loin de s’améliorer. Le flux des PDI continue et « si la tendance se poursuit, nous pourrons atteindre 650.000 Personnes déplacées internes d’ici décembre 2019 », dit-elle.

Pour faire face aux déplacements massifs des populations, la mobilisation des ressources reste « insuffisante », a regretté la ministre. Par rapport à la réponse d’urgence élaborée par le gouvernement qui s’évalue à 187 millions de dollars, « nous avons 32% qui ont été mobilisés », a-t-elle précisé.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici