Braquage sur l’axe Dédougou-Bobo : SEMAFO dit vouloir aider à « renforcer le dispositif sécuritaire »

74

Un convoi de la société minière SEMAFO a été la cible de tirs d’hommes armés le 17 août 2018. Dans un communiqué, la société a confirmé qu’il s’agissait d’un braquage et a annoncé être prête à appuyer l’Etat burkinabè dans la lutte contre l’insécurité.

La société SEMAFO a perdu deux employés dans  une agression à main armée contre un convoi transportant son personnel. 

« Dans la matinée du vendredi 17 août 2018, un autobus transportant des
employés de la SEMAFO et reliant Bobo-Dioulasso à la mine de Mana, est tombée
sur une opération de braquage en cours portant sur un bus d’une compagnie de
transport interurbain de voyageurs. Surpris, les braqueurs de route ont tiré sur la  navette de SEMAFO faisant malheureusement deux victimes : un employé de  SEMAFO et un chauffeur travaillant pour une entreprise sous-traitante. Il est
également à déplorer deux blessés« , peut-on lire dans le communiqué.

Présentant ses condoléances aux familles des disparus et prompt rétablissement aux blessés, elle assure qu’elle  « continuera d’apporter son
soutien à la lutte contre l’insécurité dans la Région de la Boucle du Mouhoun en
particulier, ainsi que sur l’ensemble du territoire national de manière générale« .
« Des discussions sont également en cours avec les autorités du pays afin
de renforcer le dispositif sécuritaire en vigueur dans les zones où opère le
groupe« , ajoute le communiqué.

La société canadienne est implantée dans la Boucle du Mouhoun depuis 2008.

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com