Bobo-Dioulasso : Une nouvelle forme d’escroquerie fait plusieurs victimes

244

Bobo-Dioulasso : Une nouvelle forme d’escroquerie fait plusieurs victimes

Selon les explications du commissaire Songné, les individus auteurs de ces faits d’escroquerie appellent leurs victimes avec un numéro orange national (du Burkina Faso) et se font passer pour un agent de l’agence orange money Ouaga pour dire à la victime qu’au regard de ses différentes transactions (dépôt, transfert et recharges) orange lui offre un cadeau en numéraire en prononçant un montant allant de quatre cent mille (400 000) francs CFA et plus.

« Ensuite, il dit à la victime que pour recevoir ladite somme, l’intéressé doit se présenter à une agence orange money en continuant la conservation sans interrompre l’appel. Au même moment, il communique un numéro à la victime pour qu’elle remette au gérant de l’agence orange money », a expliqué le commissaire central.
« Aussi, il fait savoir à la victime qu’arrivée, de dire au gérant que c’est son mari ou frère, père ou oncle qui sont au téléphone au motif que c’est pour amener l’opérateur à payer la totalité de la somme », a-t-il ajouté.

Ainsi, une fois à une agence, « l’escroc » demande à la victime de passer le téléphone à l’opérateur orange money et il converse avec les deux (tantôt l’opérateur tantôt avec la victime). « Dans la conversation, il fait savoir à l’opérateur que c’est un dépôt sur son compte ; et à la victime il lui fait savoir que c’est orange qui veut passer par l’agence pour lui payer son cadeau », a relaté Oumarou Songné, commissaire central de police.

A en croire le commissaire Songné, après avoir convaincu les deux interlocuteurs (operateur et la victime), il coupe tout contact. A ce moment, l’opérateur réclame son argent pour avoir effectué le dépôt sur le compte pendant que la personne en face réclame le paiement de son argent (cadeau d’orange money). Le malfaiteur par la suite, transfère la somme reçue sur un autre numéro orange international (numéro orange d’un autre pays) afin de brouiller les traces. Selon les conférenciers, environ une dizaine de personnes ont été victimes de cette arnaque.

C’est pourquoi, le commissaire a saisi cette occasion pour informer et sensibiliser la population afin de prévenir ces genres de pratiques et protéger la population et leurs biens pour faire échec à ces malfaiteurs.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Lefaso.net