Bobo-Dioulasso : Quand la CRS s’invite au siège du MPP

106

Le mercredi 5 septembre 2018, de jeunes militants révoltés contre la mise en place du nouveau bureau de la section provinciale du MPP/ Houet ont tenté d’empêcher la tenue d’une rencontre au siège de leur parti. Ils ont été dispersés par une équipe de la CRS à coup de gaz lacrymogène.

Dans l’après-midi du mercredi 5 septembre 2018, des militants ont bruyamment manifesté devant le siège du parti du soleil levant.
Ils accusent le SG (secrétaire général) sortant de la section provinciale du MPP/Houet Léonce Sanou d’avoir enfreint à leur « décret d’interdiction » d’organiser une activité au siège du parti avant le dégagement d’un « consensus » dans la désignation des membres du nouveau bureau.

Le coordinateur provincial adjoint des élèves, étudiants et grandes écoles du MPP/Houet Théophile Kambou a regretté la présence du dispositif sécuritaire mis en place par le SG sortant pour empêcher l’accès de certains militants à la salle.

« La rencontre a eu lieu »

Des témoignages du SG sortant Léonce Sanou, l’on retient que la rencontre d’information des structures du parti pour l’organisation de l’accueil du président de l’Assemblée nationale prévue à 17H a bel et bien eu lieu. Et les choses se seraient passées plus convenablement si des « frondeurs n’étaient pas intervenus pour saboter les activités régulières du part ».

« A notre grande surprise, aux environs de 13h, Franc Gassambé vêtu d’une tenue de couleur noire avec des rayures rouges a dépêché une équipe d’une dizaine d’agents de surveillance sur les lieux », affirme le SG qui explique ainsi les raison de l’appel à la CRS.

« Nous avons été menacés de mort »

Franc Gassambé reconnait avoir fait recours aux services d’agents de surveillance privée parce que « nous avons été plusieurs fois menacés de mort ».

Pendant l’opération de déguerpissement à coups de gaz lacrymogène, deux militants ont été blessés légèrement.
Cette manifestation fait suite à une autre organisée le 29 août 2018.

Aminata SANOU
Correspondante de Burkina24 à Bobo-Dioulasso
.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com