Basketball : La nouvelle passion des jeunes burkinabè

97

Basketball : La nouvelle passion des jeunes burkinabè

Considéré comme un sport de riches, le basketball est actuellement pratiqué par de nombreux Burkinabè. Aussi, certains parents n’hésitent pas à inscrire leurs enfants à des camps vacances basket. Nous nous sommes rendu à la maison des jeunes de Ouagadougou pour voir ce qui est appris aux jeunes durant les camps vacances basket.

Basketball : La nouvelle passion des jeunes burkinabèMahamoudou Zougrana, promoteur de camp vacances basket nous confie l’origine de cette initiative en ces termes : « Une fois quand j’étais en voyage à Bamako, j’ai vu des gens faire la même chose pendant les vacances, c’est là-bas qu’on a lancé en 1988 ». Ainsi, cette 19ème édition de camp vacances basket a débuté le 19 juillet et prendra fin le 22 août 2017. Les frais de participation sont fixés à 20.000 francs et ce sont les enfants de 3 à 17 ans qui y prennent part.

Donner les Fondamentaux aux enfants

Le basketball est un sport avant tout collectif qui demande d’avoir de bonnes bases. Selon Michel Passéré directeur technique du camp basket, « la première chose qu’on fait c’est leur donner l’amour du basket et après maintenant l’objectif c’est de leur apprendre quelques rudiments à savoir le tir, la passe, le dribble et la défense afin qu’ils puissent s’exprimer sur un terrain de basket quand ils en ont envie ».

Inculquer des valeurs aux enfants à travers le basketball

Basketball : La nouvelle passion des jeunes burkinabèDe nos jours, le sport est devenu un puissant moyen de communication surtout au niveau des jeunes. Conscient de cet atout que représente le sport en l’occurrence le basketball, Mahamoudou Zougrana a profité de l’occasion pour sensibiliser les jeunes autour du thème de cette présente édition qui est l’incivisme.

« Vous savez que les enfants aujourd’hui sont alertes à tous les maux de la société, il y a l’incivisme, il y a la drogue , la mauvaise circulation dans les rues, les enfants qui respectent plus les drapeaux, qui respectent plus les personnes âgées et chaque année nous prenons un thème pour sensibiliser les enfants, pour que ces enfants-là puissent avoir quelques valeurs dans la société » a-t-il précisé.

Jude-Kiénou (stagiaire)

Lefaso.net

Lefaso.net