Augmentation des primes d’assurances sur les crédits bancaires : Un déficit de communication, selon les différents protagonistes

182

Augmentation des primes d’assurances sur les crédits bancaires : Un déficit de communication, selon les différents protagonistes

« Nous avons rencontré la ligue des consommateurs ce matin pour échanger avec eux par rapport à la révision de nos tarifs qui est en réalité un réajustement des tarifs en fonction de la disposition règlementaire que la commission régionale de contrôle des assurances a mise en place. C’est ce qui fait qu’en appliquant les nouveaux tarifs, nous nous retrouvons avec des tarifs qui sont tantôt considérés augmentés ou diminués en fonction des personnes. Les jeunes considéreront que ces tarifs ont diminué et les vielles personnes diront qu’ils ont augmenté. Tout cela, c’est pour le bien-être de nos clients », tels sont les propos du président de l’APSAB, Simon Pierre Gouem, ce 13 juillet lors de la rencontre d’échange que les assureurs ont initiée avec la ligue des consommateurs.

Augmentation des primes d’assurances sur les crédits bancaires : Un déficit de communication, selon les différents protagonistes
Simon Pierre Gouem, président de l’APSAB

En effet, il a tenu à préciser que c’est le juste prix en respect des dispositions réglementaires de la commission régionale de contrôle des assurances. « Nous n’avons pas volontairement augmenté les prix. De toute façon, ces prix devraient être augmentés depuis 2012 et nous avons pris assez de temps pour le faire », s’est-il défendu.

Augmentation des primes d’assurances sur les crédits bancaires : Un déficit de communication, selon les différents protagonistes
Gilbert Hien Somda, président de la ligue des consommateurs

La ligue des consommateurs, à travers son président, Gilbert Hien Somda a remercié l’APSAB d’avoir, à l’issue de leur intervention dans les médias, décidé de les recevoir pour leur donner de plus amples informations sur cette hausse des tarifs. « Après les explications qui nous ont été fournies par les uns et les autres, nous nous sommes rendu compte que les assureurs n’ont fait qu’exécuter les ordres qui leur ont été donnés par la commission régionale de contrôle des assurances qui est en principe le protecteur des consommateurs. On ne va pas s’excuser auprès des assureurs parce qu’ils auraient dû, nous donner ces informations bien avant », a-t-il martelé. Aussi, il a fait savoir qu’on les a rassurés qu’avec l’application de ces nouvelles tarifications, les clients seront mieux protégés.

A l’issue des échanges, les deux parties ont toutes reconnu que c’est la communication qui a manqué.


Lire aussi : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs


Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net