Attaque de Yimdi : 12 obus avec le sergent-chef Aly Sanou

95

Le procès de l’attaque de Yimdi a repris le lundi 3 avril 2017 avec l’audition des témoins. Mais la partie qui a le plus attiré l’attention de ceux qui ont assisté au procès, c’est celle qui a consisté à dévoiler les pièces à conviction. Avec le Sergent-chef Sanou Aly et Bilgo Ousmane (maçon chez qui Sanou Aly avait caché les armes), les gendarmes ont retrouvé tout un arsenal.

Le sergent-chef Sanou Aly est le présumé cerveau de l’assaut sur la poudrière de Yimdi qui a eu lieu dans la nuit du 21 au 22 janvier 2016. Dans ce procès, après une perquisition chez lui et au lieu de sa cachette d’armes, ce sont plusieurs types d’armes, de munitions et d’autres objets qui ont été découverts.

Les Kalachnikovs sont au nombre de 14, dont 9 avec crosse en bois, 1 PKMS et 4 AKMS. Il a aussi été retrouvé 12 obus de HK 40 millimètres. Le Sergent-chef Sanou Aly reconnaît que les armes étaient à sa possession. Mais note-t-il, il y a des effets, pris chez lui, qui manquent. Il s’agit d’un passeport burkinabè, d’une ceinture de marque Timberland, d’une montre française et des sommes de 15 000 F CFA et 10 Euros. 

En plus des 14 Kalachnikovs et des 12 obus, il a aussi été retrouvé avec le Sergent-chef Sanou, ce qui suit :

– 1 pistolet lance grenades, 
– 41chargeurs garnis de 30 cartouches, 
– 12 obus de HK 40 millimètres, 
– 1 297 cartouches munitions, 
– 2 bandes de PKMS, 
– 8 housses de chargeurs, 
– 1 gilet pare-balles avec deux plaques céramiques, 
– 1 poste émetteur-récepteur,
-1 sac marin, 
– 3 couteaux baïonnettes, 
– 2 tenues militaires terre du Burkina, 
– 2 tenues militaires spécifiques du RSP, 
– 1 béret rouge avec macaron, 
– 1 ceinturon US,
– 1 casquette TAP, 
 – 1 sac civil, 
– 1 tee-shirt,
– 1 étui de couteau baïonnette.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Burkina24.com