Attaque Café Istanbul : « Le Burkina surmontera cette épreuve »

45

A la suite de l’attaque terroriste au « Café Istanbul » de Ouagadougou, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a fait une déclaration ce lundi 14 août 2017.

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a condamné l’attaque perpétrée dans la nuit du 13 août 2017, aux environs de 21 h au Café Istanbul situé sur l’avenue Kwamé N’krumah. « C’est le lieu pour moi de condamner avec fermeté cet acte ignoble et barbare qui fait la honte de la civilisation universelle », a-t-il déclaré.

Il a rappelé que « notre pays a encore été frappé par les forces obscurantistes, à travers une attaque barbare contre le Café Istanbul ». L’attaque a fait 18 morts de plusieurs nationalités, de nombreux blessés ainsi que des dégâts matériels importants avec la neutralisation de deux assaillants.

Le président du Faso a adressé ses condoléances aux familles endeuillées et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés. Il a également salué la bravoure et le professionnalisme des Forces de défense et de sécurité, les civils et le corps médical pour la prise en charge des blessés.

Par ailleurs, Roch Marc Christian Kaboré a rappelé l’objectif des terroristes qui est de « déstabiliser le pays, empêcher notre Peuple de consolider sa démocratie dans la paix et de se mettre au travail pour construire son bonheur ».

Le président du Faso a invité ses  compatriotes à barrer la route « à ces ennemis de notre Peuple  et les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur ainsi que tous nos amis et partenaires à se mobiliser pour le combat du développement ».

En ce moment précis, le locataire du palais de Kossyam a insisté sur la nécessité de l’union et de la solidarité.

L’appel à l’union du Président

« Chers compatriotes, aussi longtemps que nous saurons nous unir et nous mobiliser autour de l’essentiel, le développement de notre chère patrie, la consolidation de la démocratie dans l’intérêt supérieur de notre peuple, dans le dialogue, la concertation et le travail, nous serons invincibles.

Mais chaque fois que nous allons donner dans la division, l’incivisme et les escalades sur les fronts politique, économique et social, nous faciliterons le travail des fossoyeurs de notre peuple.

Aujourd’hui plus que jamais, le Burkina Faso a besoin de toutes ses filles et de tous ses fils ».

Il a également invité la population à redoubler de vigilance et à coopérer avec les Forces de Défense et de Sécurité dans la lutte sans merci contre le terrorisme.

Il a conclu en invitant le gouvernement à poursuivre les efforts « pour renforcer les capacités opérationnelles » des Forces de défense et de sécurité « pour une victoire inéluctable contre les ennemis de la paix » et du progrès économique et social et de la démocratie au Burkina Faso. « Je n’ai aucun doute que le Burkina Faso surmontera cette épreuve dans cet élan patriotique salvateur », a-t-il lancé.

Jules César KABORE avec Aimé KPODA (Stagiaire)

Burkina 24

Burkina24.com