Assemblée générale des sociétés d’Etat : La MINOFA et la SBT encore déficitaires

129

L’examen du rapport de performance des sociétés d’Etat fait ressortir une amélioration globale des performances accomplies par les 21 entreprises au titre de l’exercice 2018. Un chiffre d’affaires en croissance de 12,92% en 2018, en repli de 6,68 points par rapport au taux de croissance de 19,60% observé en 2017. Il s’agit d’un résultat net global qui est passé de 139,559 milliards de FCFA en 2017 à 172,663 milliards en 2018, soit un accroissement de 33 104 000 000 de F CFA. Un rapport qui a été présenté lors de la 27e session ordinaire de l’assemblée générale des sociétés d’Etat tenue du 28 au 29 juin 2019.

A l’exercice clos au 31 décembre 2018, les 21 entreprises d’Etats ont dressé un bilan lors de la 27e session ordinaire de l’assemblée générale des sociétés d’Etat. Il ressort que les sociétés ont réalisé un chiffre d’affaires en croissance de 12,92% en 2018, en repli de 6,68 points par rapport aux taux de croissance de 19,60% observé en 2017. Ainsi, le résultat net global est passé de 139, 559 milliards de FCFA en 2017 à 172,663 milliards de FCFA en 2018, soit un accroissement de 33 104 000 000 de FCFA.

Par contre, sur les 21 entreprises d’Etat, 6 sociétés présentent un déficit de plus de deux milliards de FCFA. Il s’agit de la Minoterie du Faso (MINOFA), de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), de la Société d’exploitation des phosphates du Burkina (SEPB), de la Société nationale de gestion du stock de sécurité alimentaire (SONAGESS) et de la Société nationale d’aménagement des terrains urbains (SONATUR).

Pour la troisième fois consécutive, la Minoterie du Faso (MINOFA) et la Société burkinabè de télédiffusion (SBT) présentaient un bilan déficitaire.

En 2016 l’Agence d’exécution des travaux Eau et équipement Rural (AGETEER), l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB), le laboratoire national du bâtiment et des travaux publics (LNBTP), la Minoterie du Faso (MINOFA), la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), la Société d’exploitation des phosphates du Burkina (SEPB), la société de gestion de l’équipement et de la maintenance biomédicale (SOGEMAB) et de la Société nationale de l’aménagement des terres et de l’équipement (SONATER) présentaient un déficit qui s’élevait à 1,840 milliard contre 19,239 milliards de F CFA en 2015.

Par contre en 2017 la Minoterie du Faso (MINOFA) et la société burkinabè de télédiffusion (SBT) présentaient un déficit cumulé de 696 millions de F CFA.


Photo : Premier Ministère

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici