Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

31

Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

Les fortes pluies de la saison hivernale de 2016 ont causé de nombreux dégâts à la Patte d’oie, Kossodo, Tanghin en passant par Rimkièta, Cissin, Pissy et Ouidi etc. Face à cette situation, des instructions avaient été données par le Président du Faso pour que les zones touchées connaissent des investissements d’urgences afin de réduire les risques d’inondations. C’est dans ce cadre que s’inscrit la présente cérémonie de lancement officiel des travaux d’aménagement de l’aval du dalot sur la circulaire face à Marina Market, qui couvre le secteur de la patte d’Oie et des quartiers Toyébin. Financé par le gouvernement du Burkina Faso à hauteur de 1 791 841 766 F CFA, le marché a été attribué à l’entreprise COGEB international avec un délai d’exécution de six mois.

« Les travaux consisteront à la réalisation de 1 931 mètre linéaire de caniveaux de sections diverses ; 415 mètre linéaire de dalots de sections diverses ; 990 mètres linéaire de dallettes de couverture ; construction et bitumage en enduit superficiel bicouche de 7m de la rue Bito long de 650 ml », confie le maire Armand Roland Pierre Béouindé. En cela, s’ajoute l’éclairage public de la rue Bito ; 4 unités de feux tricolores ; 23 panneaux de signalisation verticale et la reprise de la traversée de la rue du père Wresinki. Le ministère des infrastructures et du désenclavement est chargé de la surveillance et le contrôle des travaux.

Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !Cependant, les travaux tombent en plein milieu de saison pluvieuse. Concernant ce point, le maire central de Ouagadougou a expliqué qu’il fallait d’abord mobiliser les fonds avant le début des travaux. « On ne mobilise pas environ deux milliards de F CFA en un tour de main. Il fallait prévoir des lignes budgétaires sur lesquelles on pouvait puiser ces ressources et pouvoir réaliser tout cela », a-t-il fait savoir. A l’entendre, il n’est jamais tard pour bien faire. Le seul mérite à ses yeux étant de réduire au maximum les risques d’inondations que les populations de la patte d’Oie connaissent chaque saison de pluie. Interroger sur l’état des lieux des travaux du côté de Rimkièta, le maire Béouindé rassure : « Aujourd’hui, les travaux ne piétinent pas. Il y a un dalot qui était prévu comme ouvrage de franchissement entre les deux rives de Rimkièta et ce dalot à ce jour est complètement terminé ». Avant de conclure « Il ne s’agissait pas d’assainir tout le quartier ».

Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !Consciente des désagréments que les travaux pourront engendrer, la première responsable de l’arrondissement N°12, Kagambèga Rasmata, a alors saisi l’occasion de cette cérémonie pour lancer un appel à l’endroit de la population. « J’invite la population à respecter les déviations qui seront imposées pour faciliter l’avancer et surtout à nous aider à entretenir ces caniveaux. Car, nous voyons un peu partout, que les gens en font des poubelles ». Pour elle, l’entretien des caniveaux est « la remède » contre les intempéries de la nature.

Marc Tondé a pris la parole au nom des résidents de la Patte d’Oie pour exprimer ses remerciements et traduire sa reconnaissance aux autorités pour les efforts consentis, qui du restent ont abouti à l’évènement de ce jour. Avant de promettre qu’ils prendront soin des caniveaux. Quant aux représentants des chefs coutumiers, il n’a pas manqué de bénir abondamment les initiateurs de cette œuvre salvatrice.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lefaso.net