Aristide Bance a retrouvé sa « prostituée »

205

«J’ai retrouvé mon bon samaritain, elle est mariée à présent», peut-on lire sur la page facebook de l’international attaquant burkinabè, Aristide Bance, ce mardi 12 mars 2018.

Il y a quelques jours, Aristide Bance publiait sur sa page fécebook : «Je recherche une prostituée». Un message qui a fait le tour du monde et qui a suscité beaucoup de commentaires. En effet, Aristide Bance recherchait à travers ce post, une prostituée sénégalaise qui lui avait été d’un soutien pendant que ses propres amis l’avaient abandonné au moment où il avait le plus besoins d’eux.

Visiblement heureux d’avoir retrouvé sa bienfaitrice, l’actuel sociétaire d’Al Masry d’Egypte a fait un nouveau post ce mardi sur sa page. «J’ai retrouvé mon bon samaritain», a-t-il publié sur les réseaux sociaux. Dans son nouveau message, l’international burkinabè explique qu’il a intitulé à dessein son texte «Je recherche une prostituée» pour attirer l’attention de la concernée.

«En intitulant mon texte « Je recherche une prostituée », c’était à dessin, car c’était le seul titre capable de maintenir en un flash l’attention de la concernée. En parcourant Facebook, un tout autre titre aurait pu lui faire zapper ce texte. Succédant à sa sœur, ma bienfaitrice est rentrée en contact avec moi à la suite de cette publication. Et soyez en rassuré, c’est bel et bien elle ! Elle est mariée à présent… Mais il ne faut pas que j’en dise plus. C’est l’occasion de dire merci à tous ceux qui ont relayé l’information, contribuant à l’élargissement de sa portée et à l’efficacité du résultat. Je vous dois donc un bref résumé de nos échanges. D’abord, elle m’a confié avoir pleuré à la lecture du post qui lui a cependant donné le courage de m’aborder : 《 En te voyant jouer à la télévision, m’a-t-elle dit, j’ai toujours su que c’était de toi qu’il s’agissait, mon ami fauché de 2003. Comment ne pas te reconnaître d’autant plus que tu as gardé la même coiffure ? Seulement, je n’ai pas voulu t’approcher pour ne pas être prise pour une opportuniste car quand on approche une star tout le monde y va de son interprétation. En plus je ne savais même pas si tu m’aurais reconnue encore moins si tu te souvenais de notre histoire. Et voilà ton message qui m’envoie ce baume au cœur… », raconte myster Bance.

Pour terminer, l’ex-attaquant de l’Asec Mimosas d’Abidjan donne des conseils à tous pour l’utilisation des réseaux sociaux à des fins utiles.

Fasozine