Arbre de l’intégrité burkinabè : Du « Burkindi sur le territoire allemand »

56

Une cérémonie de plantage symbolique de  »l’arbre du Burkina Faso » a vu la participation de Souleymane Hebié, Premier Conseiller de l’Ambassade du Burkina Faso à Berlin et représentant l’ambassadeur Simplice Honoré Guibila le 29 mars 2017 dans la Rheinaue.

Annoncé le 08 octobre 2016 à Bonn en Allemagne lors de la célébration des 30 ans de l’Association des Ressortissants Burkinabè en République fédérale d’Allemagne, le planting « L’Arbre du Burkina Faso »  s’est effectivement tenue le 29 mars dernier à Rhin.

Le Premier Conseiller de l’Ambassade lors de la cérémonie a indiqué que cette initiative visait à « démontrer de la sincérité des relations qui unissent Allemands et Burkinabè ».

La Présidente de l’Association des Ressortissants Burkinabè en République fédérale d’Allemagne, Ramata Soré, s’est dite honorée que sa communauté soit associée au planting de « l’Arbre du Burkina » matérialisant « le Burkindi sur le territoire allemand.”

Etait présente à cette cérémonie, Ute Odenthal-Gerhardt, représentant le service environnement de la ville fédérale de Bonn. C’est elle qui a facilité la permission de planter cet arbre dans la Rheinaue, située sur l’une des magnifiques berges du fleuve Rhin, à Bonn.

Ute Odenthal-Gerhardt confie que c’est avec une grande joie que la ville fédérale a accueilli l’initiative de l’Association dont le siège se trouve dans cette même ville de planter un arbre en l’honneur de leur pays d’origine.

L’Arbre du Burkina Faso peut vivre plus de 300 ans…

Arbre de l’intégrité burkinabè : Du « Burkindi sur le territoire allemand »

Dans la Rheinaue, un parc de 160 hectares créé en 1971 et ouvert en 1979, depuis 1989 la ville fédérale plante chaque année un arbre de l’année et des arbres dédiés à des personnes morales. L’arbre du Burkina Faso est le 3.100e Arbre, Sanctuaire de recueillement pour les visiteurs.

Selon Ute Odenthal-Gerhardt, auparavant, la ville fédérale a voulu dédier l’arbre de l’an 2017 au Burkina Faso et il s’est avéré que cet arbre, l’épicéa ou l’arbre de Noel, n’est pas adapté pour une dédicace à un pays ami « sahélien » comme le Burkina Faso. C’est ainsi que la ville a octroyé au Burkina Faso, l’Alisier torminal ou Alisier des bois. Aussi, la ville fédérale de Bonn a octroyé à l’Association un certificat et une carte d’identité de cet Arbre.

Il originaire d’Europe, d’Afrique du Nord et d’Asie Mineure. Il peut mesurer jusqu’à 33 m. Avec une croissante lente, L’Arbre du Burkina Faso peut vivre plus de 300 ans. Ces fruits sont très appréciés des mammifères et des oiseaux qui jouent un rôle primordial dans la dissémination des graines à travers leurs excréments. Par ailleurs, l’on peut se servir de ces fruits pour faire de la confiture ou de la boisson.

Selon toujours la représentante du département environnemental de la ville fédérale de Bonn, c’est un honneur pour sa ville d’avoir et de voir en cet Arbre un symbole d’hospitalité pour la Communauté burkinabè. Elle invite donc la Communauté à prendre soin de cet Arbre pour qu’il grandisse et vive beaucoup plus longtemps que tous ceux qui ont vécu sa plantation.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

(Avec l’Association des Ressortissants burkinabè en République fédérale d’Allemagne)

Burkina24.com