Année scolaire 2017-2018 : Stanislas Ouaro aux côtés des meilleurs élèves

123

En prélude à la cérémonie de récompense scolaire, prévue à Kosyam ce samedi 18 août 2018, le ministre de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, a rencontré les meilleurs élèves ce vendredi 17 août 2018 à Loumbila.

La célébration de l’excellence scolaire vise à récompenser les élèves les plus méritants qui se sont illustrés au cours des différents examens sur le territoire national. Ces élèves sont issus des écoles primaires, collèges et lycées publics ou privés du Burkina Faso.

Lire également : Année scolaire 2016-2017 : Les meilleurs élèves du Burkina récompensés

Au total ce sont 95 élèves qui seront félicités par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, au cours d’une cérémonie de récompense à Kosyam ce samedi 18 août 2018. Ce vendredi 17 août 2018 à Loumbila, le site servant d’accueil, le ministre de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro, a tenu à échanger, à encourager et à partager un repas  avec les meilleurs élèves avant les félicitations de la nation.

Année scolaire 2017-2018 : Stanislas Ouaro aux côtés des meilleurs élèves
Amandine Ouédraogo a obtenu le baccalauréat série D avec une moyenne de 17,50/20

Il a laissé entendre que « cette reconnaissance vise à magnifier l’excellence afin de donner envie aux autres de bien travailler ». Par ailleurs, il a d’ores et déjà présenté ses excuses pour les désagréments constatés lors de l’organisation de cette 3e édition.  Amandine Ouédraogo, du lycée Béthesda de Ouagadougou, qui a obtenu le baccalauréat série D avec une moyenne de 17,50/20, a fait savoir qu’elle était émue.

Année scolaire 2017-2018 : Stanislas Ouaro aux côtés des meilleurs élèves
A 11 ans, il rêve de devenir militaire pour défendre « son pays »

Elle n’avait jamais imaginé rencontrer les plus hautes autorités du pays. Ceci a été possible grâce à son travail. Dans le futur, elle compte devenir ingénieur agronome. Pour elle, l’économie du Burkina Faso est basée sur l’agriculture et compte s’investir pour le développement de ce secteur.

Quant à Khaled Roman Kondombo de Notre dame de l’Annonciation de Tougan, qui a obtenu le CEP avec une moyenne de 9,70/20, il est très content de rencontrer le Président du Faso. A 11 ans, il rêve de devenir militaire pour défendre « son pays ».

Jules César KABORE

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com