AFRICALLIA 2018 : De nombreuses rencontres d’affaires en perspectives

34

AFRICALLIA 2018 : De nombreuses rencontres d’affaires en perspectives

Développer les courants d’affaires entre chefs d’entreprises des pays de la CEDEAO, de l’Afrique du Sud, du Kenya et le reste du monde à travers de nouveaux marchés internationaux, d’investissements et de partenariats économiques, financiers, commerciaux et technologiques, c’est l’objectif visé par le forum dénommé AFRICALLIA. L’ouverture des activités entrant dans ce cadre a été marquée par une présentation de ce forum international. « AFRICALLIA » est un forum multisectoriel de développement des entreprises et est organisé chaque deux ans au Burkina Faso. Il a été initié en 2010 par la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF). C’est une plateforme de rendez-vous d’affaires individuels et personnalisés entre les entreprises de la CEDEAO et celles du reste du monde. Outre cela, il permet aux dirigeants et chefs d’entreprises de faire le tour du monde en quarante-huit heures en un seul lieu pour rechercher des alliances technologiques, commerciales ou financières.

AFRICALLIA 2018 : De nombreuses rencontres d’affaires en perspectivesAprès sept ans d’existence, c’est un bilan positif que l’on peut faire pour les quatre premières éditions du forum AFRICALLIA, a martelé le 1er vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), M. Mamady Sanoh. Et face à ce résultat satisfaisant, la CCI-BF organise cette 5e édition du forum AFRICALLIA « qui a pour ambition de réunir plus de quatre cent chefs d’entreprises d’une vingtaine de pays durant les deux jours ». Il a ajouté qu’au cours de cette édition, un focus sera fait sur des opportunités d’affaires en Afrique de l’ouest à travers lequel l’occasion sera donnée à chacun des pays de l’UEMOA de présenter ses principaux projets.

AFRICALLIA 2018 : De nombreuses rencontres d’affaires en perspectivesLe SG et représentant du ministre en charge du commerce M. Sibiri Sanou a quant à lui félicité les acteurs pour la tenue de ce forum parce qu’il s’inscrit dans l’axe 3 du PNDES. A cet effet, il répond à « l’attente du gouvernement burkinabè parce que son souci, c’est de faire en sorte que les entreprises burkinabè puissent contribuer à la croissance économique ». Et pour le faire, il faut que l’on puisse nouer des partenariats avec d’autres entreprises d’ailleurs pour leur permettre de renforcer leurs capacités, a-t-il affirmé.

Les attentes de la 5e édition du forum AFRICALLIA

AFRICALLIA 2018 : De nombreuses rencontres d’affaires en perspectivesPour M. Sanou les attentes de AFRICALLIA 2018 sont de plusieurs ordres. La priorité sera d’abord le succès de l’évènement parce que le nombre d’entreprises ayant participé à la dernière édition n’a pas été à la hauteur, même si l’édition a connu un succès. Ensuite il a indiqué que le souhait pour son ministère, c’est la participation massive des entreprises burkinabè dans la mesure d’assurer un succès total. Et enfin, il faut que AFRICALLIA 2018 aide les PME/PMI à pouvoir être compétitives sur le marché international afin d’impacter le PNDES.

Le président du comité d’organisation, M. Oumar Yugo a souligné « que cette 5e édition contribuera à donner une visibilité sur l’avenir des entreprises, une dynamisation, un développement des PME/PMI et ainsi donner l’opportunité aux participants de nouer des rapports sur des perspectives d’un certain nombre de projets ».

Yvette Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Lefaso.net