Affaire Ousmane Guiro : « On sort le scellé, les billets sont en lambeau, qui va payer … » ?

126

Affaire  Ousmane Guiro : « On sort le scellé, les billets sont en lambeau, qui va payer … » ?

A en croire le procureur général près la cour d’appel de Ouagadougou, Il s’agit plutôt de la réintroduction de la totalité de l’argent saisi dans le circuit financier. En effet, le 02 février 2017, il recevait une correspondance des conseils de l’Etat, lui sollicitant l’ouverture des cantines contenant les sommes d’argent déposées entre les mains de la Trésorerie régionale du centre, en vue de procéder à la réintroduction dans le circuit financier.

Selon Laurent Poda, cette décision fait suite aux conditions de détention de l’argent saisi. « C’est l’Etat qui est le garant de cet argent. Ils (les conseils) ont estimé que le lieu où était gardé cet argent, n’est pas le lieu propice. Si ça dure longtemps, les billets peuvent se retrouvés détériorer du jour au lendemain »a-t-il indiqué.

A titre d’exemple, dit-il : ‘’ C’est comme si on saisit du riz qui n’est pas périmé et on constitue une personne gardien de ce riz, en attendant qu’une décision soit rendue ; est-ce que, dans la mesure où c’est un bien fongible, vous allez garder ce riz jusqu’à sa date de péremption qui est inscrite, parce que vous ne voulez pas toucher de ce riz pour le présenter le jour de l’audience’’.

C’est ainsi que le procureur général près la cour d’appel a décidé de la réintroduction de cet argent. « Moi, j’ai pris la responsabilité sur moi (…) Je ne sais pas si ces billets ont été effectivement réintroduits ou pas, mais c’est l’autorisation que j’ai donnée » a-t-il dit, soulignant que : « Je ne sais si c’est à partir de cette autorisation que l’écrit est paru, je n’en sais rien, mais il me revenait d’expliquer comment les choses se sont passées ».

Je ne sais pas quand est-ce l’argent a été réintroduit…

Le procureur Laurent Poda a pris une décision, il l’assume, mais il confie ne pas savoir quand est-ce sa décision a été rendue effective. « A l’heure où je vous parle, je ne sais pas quand est-ce que l’argent a été réintroduit(…) Depuis que je suis là, je n’ai vu jamais vu ces billets. » soutient-il. Néanmoins, il rassure que monsieur Guiro n’a pas à s’inquiéter car : « le jour où il sera ordonné une restitution totale ou partielle de cet argent, il saura à qui s’adresser ».

Quid du procès …

La reprogrammation du procès Guiro est tout un processus selon le procureur général. « Il n’y a pas que le seul dossier de Guiro, je ne fais pas de différenciation. Nous sommes égaux devant la loi » a-t-il signifié

En rappel, à l’issue de la dernière session de juin 2015, Ousmane Guiro a été déclaré coupable des faits de corruption et de violation de la législation relative au contrôle de changes et condamné à 2 ans d’emprisonnement avec sursis, outre 10 millions d’amende. A la suite de ce verdict, la cour d’appel a également ordonné la confiscation du scellé à hauteur de 900 millions outre les devises étrangères. Le parquet s’étant pourvu en cassation, la Cour de cassation par arrêt N°015 /2016 du 25 aout 2016, a cassé l’arrêt de la cour d’appel de Ouagadougou et renvoyé la cause et les parties devant cette même Cour autrement composée.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net