Affaire Inoussa Kanazoé : Un soutien venu de la Lagune Ebrié

10

Affaire Inoussa Kanazoé : Un soutien venu de la Lagune Ebrié

Monsieur, je me permets de vous faire ce post parce que j’ai mal.
Je ne suis ni Burkinabè, ni un ami à vous, ni un cadre de vos nombreuses sociétés encore moins un parent. Je le fais par devoir, par éthique.

Monsieur, vous imaginez (je l’espère ) que votre succès en affaires fait souffrir beaucoup de gens dans votre périmètre national et même au-delà et que cette méchanceté gratuite et injuste peut se traduire dans les faits tel que vous le vivez aujourd’hui.
Je suis révolté (mais impuissant) devant cette cabale dont vous êtes victime.

Personne n‘ est dupe et toute l’Afrique sait que, malgré l’habillage juridique qu’ on essaye de faire porter la cabale, elle restera une cabale. Quand par exemple il est fait cas de ciment avarié, qu’on nous dise alors quel laboratoire a procédé aux analyses et qu’on nous livre ses conclusions pour nous convaincre.

Vous avez bâti pour votre pays et pour la sous-région , vous êtes un symbole pour l Afrique de l’Ouest, n’ en déplaise aux petits esprits. En cela, ne le regrettez surtout pas.

J’imagine la peine de vos proches, victimes collatérales de cette injustice.
Vous savez comme moi que la justice en Afrique est inféodée et aux ordres ; n’en attendez pas grand chose.

Monsieur Kanazoé, demain vous serez libre sur ordre du ou des commanditaires de votre arrestation.
Je voudrais vous dire que le grand homme est grand par ce qu’il tait que par ce qu’il dit.

Je suis convaincu ( et c’est courant sous nos tropiques) que tous vos pourfendeurs ‘ aujourd’hui sont passés un jour ou l’autre à table chez vous.
Pour conclure, je voudrais vous dire que des hommes et des femmes du Burkina et d’ailleurs en Afrique vous soutiennent en prière afin que vos geôliers reviennent à la raison et vous laissent continuer vos œuvres de grand bâtisseur.

A vous et à tous vos collaborateurs, séparés des vôtres depuis plusieurs semaines, mes amitiés et surtout courage !

Félicien Kouamé

Lefaso.net