Accès à l’eau potable : la Croix rouge burkinabè vole au secours des populations de Pabré, Dapélogo et Tanghin Dassouri

96

La croix
rouge a procédé vendredi 24 mai au lancement du projet « Amélioration des
capacités des collectivités locales à assurer l’approvisionnement durable en
eau potable et l’assainissement de leurs populations au Burkina Faso ».

Le lancement
de ce projet est intervenu ce vendredi 24 mai à Pabré par les premiers
responsables de la Croix rouge burkinabè en présence des autorités communales
et coutumières. Exécuté
sur cinq ans, ce projet s’inscrit en droite ligne de la vision de la Croix
rouge burkinabè (2016-2020), couvre les communes de Dapélogo, Tanghin Dassouri
et Pabré.

Selon le
président de la Croix rouge burkinabè, 
Denis Bakyono, il s’agit de consolider les acquis des précédents projets
menés dans les trois communes. Et,  pour
y arriver, le projet entend s’appuyer sur des aspects fondamentaux qui sont, la
consolidation des stratégies communales de gestion du secteur de l’eau, la
réalisation des infrastructures d’approvisionnement en eau potable et
assainissement, l’amélioration des connaissances de la communauté en matière de
prévention des maladies hydriques.

« Oui, l’eau est source de vie mais
une eau saine et pure est un puissant remède qui permet d’assurer la survie des
populations, et de toutes les espèces vivantes »
, a ajouté le président de la Croix
rouge burkinabè.  

Depuis 2008,
se sont quatre projets qui ont été mis en œuvre avec succès dans la commune de
Pabré permettant aux populations des 22 villages d’avoir un meilleur accès à
l’eau potable et à l’assainissement, a indiqué le chef de projet, Ayouba
Yaguibou.

Dressant le
bilan de ces projets, Souleymane Nacoulma, 1er adjoint au maire de la commune
de Pabré a indiqué que grâce à ces projets, en plus de dix ans, le taux d’accès
des populations en eau potable était passé de 15 à 60%. Pour ce qui est de
l’assainissement, environs 2 000 latrines familiales ont été construites,
venant ainsi soulager les populations de Pabré.

Au cours des
cinq années à venir, il s’agira donc pour la Croix rouge burkinabè et ses
partenaires d’œuvrer à l’amélioration des conditions sanitaires des populations
bénéficiaires. Pour ce faire, des actions spécifiques seront réalisées dans
chaque commune. A Pabré, de l’avis de Sophie Caussanel, chef de mission de la
Croix rouge luxembourgeoise, deux grandes actions sont prévues à savoir le
renforcement de la gestion du service public de l’eau, notamment des adductions
d’eau réalisées ainsi que l’accompagnement sur la mise en place des mécanismes
de redevabilité auprès des usagers, continuer à accompagner les bonnes pratiques
en matières d’hygiènes, en poursuivant des campagnes de sensibilisation sur les
méthodes de prévention des maladies liées à l’eau, mais également en
accompagnant  des écoles primaires les
plus vulnérables.   

Les
bénéficiaires, par la voix de Rabiata Sawadogo, conseillère municipale, ont
remercié la Croix rouge burkinabè pour ce nouveau projet.

Judith
TRAORE

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici