Ablassé Ouédraogo : « Allons à la réconciliation nationale »

87

Dans cette déclaration, Ablassé Ouédraogo, Président du Parti Le Faso Autrement, donne son point de vue sur la situation nationale.

Le Burkina Faso vit une crise multidimensionnelle jamais égalée et « la rochosité » s’élargit et s’approfondit chaque jour, si bien que notre avenir commun est en danger.

Trop de sang a coulé, continue de couler, et trop de vies humaines ont été fauchées en seulement trois (3) ans de gouvernance MPP dans notre pays.

Le feu a trop brûlé et emporté trop d’habitations au Burkina Faso ces dernières années. La quasi-totalité de notre territoire est en état d’urgence. Les mouvements sociaux s’étendent à tous les secteurs tandis que l’incivisme et la corruption deviennent monnaie courante. Comment alors, ne pas comprendre que nos ancêtres se détournent de la gouvernance actuelle de notre pays? Doit-on attendre que toute la population soit décimée ou soit exilée pour l’admettre? Quelle poisse sur notre beau pays !

La gravité de la situation est tellement préoccupante aux plans sécuritaire, économique et social, que l’on ne saurait laisser le débat sur l’avenir de notre pays entre les mains de personnages, qui malheureusement n’existent que parce qu’ils sont des « bons petits » à d’autres. De vrais prête-noms même.

La dégradation de la situation que nous vivons actuellement indique clairement que le Président KABORE a définitivement échoué. Son incapacité à gouverner et à résoudre les difficultés énormes auxquelles son peuple est confronté est mise à nue à tel point que sa démission conformément aux articles appropriés  de la Constitution en vigueur dans notre pays est désormais sur la table des débats. 

Il est temps de mettre les intérêts du peuple au-dessus des intérêts et calculs politiciens.

Et pour cela, nous persistons et signons : allons à la réconciliation nationale pour renforcer l’unité et la cohésion sociale.

Ce bon vivre-ensemble se fonde sur nos valeurs de pardon, de tolérance, de justice, de respect des droits de chacun et chacune, de l’accès aux opportunités économiques pour tous et surtout à la mise en valeur de notre tissu social multiculturel qui fait la richesse du Pays des Hommes intègres.

Le combat contre l’insécurité et l’instabilité est l’affaire de tous. Il ne peut être efficace sans un minimum d’unité et de cohésion sociale entre les Burkinabè.

Nous sommes tous solidaires derrière nos braves Forces de Défense et de Sécurité, qui sont en train de payer un lourd tribut pour la protection et la sécurisation des citoyens et de l’intégrité du territoire Burkinabè.

Que Dieu protège le Burkina Faso et que la paix et la sécurité y règnent!

Ouagadougou, le 17 février 2019

Dr Ablassé OUEDRAOGO

Commandeur de l’Ordre National

Burkina24.com