A Namur, on fait du vélo pour construire le Ciné Guimbi

37

Le Festival International du Film Francophone (FIFF) de Namur en Belgique est solidaire de l’initiative de doter Bobo-Dioulasso d’une salle de ciné. A l’occasion de sa 33e édition, qui se tient du 28 septembre au 5 octobre 2018,  en collaboration avec son partenaire « Solidaris », il a été  aménagé un espace sous le chapiteau, centre névralgique du festival avec des vélos sur  lesquels les festivaliers peuvent donner des coups de pédales pour leur santé et soutenir la construction de ciné Guimbi. L’objectif visé est d’atteindre 1000km pour 1000 euros à récolter.

Pédaler pour sa santé et pour soutenir le projet de ciné Guimbi du réalisateur Berni Goldblat, est l’initiative du festival de film de Namur et son partenaire « Solidaris », un organisme qui permet les remboursements des soins de santé.  L’idée est de faire du vélo sur place et de donner l’équivalent des kilomètres parcourus en euros, soit 1km pour 1 euro reversé pour soutenir la construction de la  salle de cinéma à Bobo-Dioulasso.

Une initiative qui séduit tout de suite des festivaliers qui n’hésitent pas à pédaler jusqu’à  transpirer. Ils adhèrent et trouvent ici une motivation à faire le sport. L’objectif est d’atteindre 1000km d’ici à la fin du festival.

Pour Nicole Gillet, la déléguée générale du festival, en tant qu’un festival de film, il est évident de soutenir un tel projet. « On a envie que les films soient vus par le plus large public. Si ce public c’est aussi le public de Bobo, c’est vraiment magnifique. C’est un objectif qu’on a envie de porter ensemble », dit-elle

« Donc on pédale pour faire monter les murs du ciné Guimbi. Chacun donne un peu du sien, un peu de son énergie pour pouvoir permettre de faire cette salle », conclut-elle.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com